Les 5 expressions à bannir de son vocabulaire quand on est manager

Les 5 phrases à bannir
Sommaire

La communication est un pilier central de ton rôle de manager

Tu as l’impression de faire vraiment attention à ce que tu dis. Tu prends beaucoup de précautions quand tu échanges avec ton équipe. Et pourtant, tu vois bien que ça n’empêche pas certaines tensions ou réflexions.

Tu vois que Didier est frustré ou blasé après un entretien avec toi, mais tu ne comprends pas pourquoi…

Une des pistes que je t’invite à explorer c’est le langage et les phrases que tu utilises.

Parfois, on utilise des phrases toutes faites, qui sortent presque automatiquement de notre bouche, et on ne se rend pas compte de l’image ou de l’impact qu’elles ont.

On va donc analyser dans cet épisode de podcast 5 analyses ou expressions à bannir de ton vocabulaire de manager.

On va voir pourquoi et surtout par quoi tu peux les remplacer.

C’est parti !

1# Ce n’est pas mon problème

Ça peut arriver de dire ça quand tu te sens débordée et que là, t’as vraiment plus la force de gérer ce énieme problème supplémentaire. T’en as ras la casquette d’être au centre de tous les problèmes de ton équipe. Et souvent cette phrase sort quand le verre déborde

Le problème, c’est le Message caché: « Je ne me sens pas concernée, débrouillez-vous. »

Là, tu vas rejeter ton collaborateur ou ton équipe. Et y a rien de pire que le sentiment de rejet pour un humain.

Ou alors, ça peut être interprété d’une autre façon : tu es sur un piédestal et leurs problèmes sont trop minimes pour toi. Magnifique image de la leader qui se prend pour la reine d’Angleterre…

Si tu te vois dire ça, je t’invite du coup à réfléchir à ce que tu penses vraiment ? T’en as marre d’etre leur mère ? T’en as marre de tout gérer ?

Ça veut dire qu’il y a un problème d’autonomie ou de responsabilisation à régler, et ça commence par toi…

Par quoi le remplacer: « Je vois, ce n’est pas vraiment de mon ressort, mais je vais t’aider à trouver la bonne personne pour résoudre ça. »

2# J’ai pas le temps

J’ai eu pendant quelques années une controleuse de gestion qui a travaillé à mes cotés. Et dans ce métier, on est souvent sollicité, même si on ne manage pas forcément.

Et je lui répétais sans cesse qu’il vallait mieux éviter le “j’ai pas le temps” dès que quelqu’un venait nous voir pour demander quelque chose

Pourquoi ? Parce que tu envoies plusieurs messages à ton interlocuteur :

  • Tu es débordée, tu es mal organisée, tu sais pas gérer ton temps.
  • Tu vas souvent le dire sur un ton excédé ou stressé, donc tu vas partager ton stress à l’autre
  • Et tu dis clairement à ton interlocuteur qu’il n’est pas du tout une priorité pour toi. (et là c’est la notion de rejet)

Et ça y a plusieurs façon de le dire, mais de façon plus respectueuse

  • Je suis pas dispo là maintenant tout de suite, on peut voir ça dans une heure
  • Est-ce que c’est vraiment urgent et important ?

3# Ça ne va jamais marcher

Tu es en réunion, et Bernard ton collaborateur présente une piste novatrice pour lancer cette nouvelle offre. Une fois qu’il a fini tooooooute sa présentation, tu réponds de façon lapidaire “ça ne va jamais marcher”. Arrêt des jeux, c’est la fin de la récré, au revoir.

Tu coupes carrément l’herbe sous le pied de tes collaborateurs en disant ça. En gros, tu leur dis “N’essaie même pas, c’est inutile”. Et après, tu te plains du manque de créativité, d’idée et de responsabilisation de ton équipe….

Tu peux ne pas croire en cette proposition, mais ton rôle est certes de prendre des décisions, mais des décisions éclairées. De t’ouvrir plusieurs horizons. De nourrir l’innovation dans ton équipe (sans innovation, sans adaptation, une entreprise se meurt)

Tu es là pour encourager le test & learn. Pour explorer plusieurs possibilités. Pour accompagner ton équipe à tester, se tromper et avancer.

Donc, je t’invite à éviter cette phrase lapidaire, et à dire plutôt « C’est une idée audacieuse, explorons les avantages et les inconvénients.”

5 phrases à bannir

4# C’est pas moi qui décide, c’est la direction

Face à certaines décisions impopulaires que tu n’assumes pas ou avec lesquelles tu n’es pas alignée, tu risques de jouer cette carte.

Erreur à ne surtout pas faire.

C’est comme si tu écrivais sur ton front : “Je ne suis qu’un pion ici”. Ou comment te décrédibiliser en 7 mots.

J’ai vu beaucoup de managers de ma boite tenir ce discours. Notamment dans des agences éloignées du siège social. C’est pas moi qui décide, c’est Montpellier qui l’impose. trop facile !

J’ai mis beaucoup de temps pour trouver la bonne posture à adopter.

Et au final, j’ai joué la transparence : parler des 2 casquettes

5# C’est pourtant simple, même un enfant pourrait le faire /C’est juste du bon sens

Là, tu traites carrément ton collaborateur d’idiot… mmmh, c’est vraiment ce que tu veux ? (Même si tu le penses peut être 😂)

Le problème qui est derrière c’est que tu es en mode expert. Ça te rassures. C’est ta zone de compétence où tu es à l’aise (beaucoup plus que dans ton rôle de manager)

Mais cette phrase montre surtout un gros problème dans ta communication. Un collaborateur qui se trompe dans ce qu’il doit faire, c’est pas sa faute à 80%. C’est que la consigne, les attentes ne sont pas claires… Donc au lieu de t’énerver cotre Didier qui comprend vraiment rien, c’est à toi de voir comment tu peux expliquer ou montrer les choses différemment.

Et comprendre que ce qui relève du bon sens pour toi ne l’est pas pour l’autre. car il a tout un système de pensées, de croyances et de valeurs différent du tien (c’est unique pour chaque personne)

La cuisine c’est souvent que du bon sens. Mais il a quand même fallu qu’on me dise une fois dans ma vie que la viande devait être saisie dans de l’huile très chaude

Pour palier ça, demande aux personnes de reformuler quand tu leur dis quelque chose. Ou de faire eux-même avec toi à coté quand tu leur montres quelque chose.

6 en bonus# Merci de

La bonne phrase passive agressive qui est partout !!!

A l’oral, dans les mails.

J’avais même créé une automatisation dans le logiciel de gestion de projets qu’on utilisait pour modifier la phrase et faire changer les reflexes des managers.

Pourquoi je dis que c’est une formule passive agressive ? Parce que tu dis “ Je m’attends à ce que tu fasses ça, mais je ne vais pas vraiment te donner le choix” enrobé dans un merci pseudo respectueux. Elle donne l’illusion de la politesse tout en étant en réalité une directive déguisée.

Merci de finir ce projet avant vendredi, ce n’est pas être respectueux. C’est être à la limite de la dictature. En gros ça va barder si tu le fais pas. Ou “je te rappelle à l’ordre”

Cette phrase est juste horrible.

Utilise plutôt du “je t’invite à”, “j’apprécierais vraiment que”

On a décortiqué ces phrases qu’on utilise parfois sans même y penser, mais qui peuvent avoir un impact énorme sur notre équipe et sur la façon dont on est perçue en tant que manager. J’espère que cela va t’aider à repenser à la façon dont tu communiques

Ton objectif en tant que manager est d’être claire, sans être condescendante.

Tu pourrais également aimer :

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !