Faire l’autruche face aux conflits : bonne ou mauvaise idée ?

Faire l'autruche
Sommaire

Faire l’autruche…

Tu as sûrement déjà entendu cette expression, n’est-ce pas ? 😇

Aujourd’hui, je veux t’emmener dans une réflexion autour de cette attitude que j’ai observée, tant dans le monde du management que dans la vie personnelle. 

Et surtout parce que j’ai moi-même eu cette réaction pendant des années…

Faire l’autruche, c’est perçu comme une stratégie d’évitement, un moyen de se soustraire à la réalité des problèmes. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Dans cet article, je vais te partager mes pensées et expériences sur cette tendance à ignorer les problèmes, en espérant que cela t’éclaire sur l’impact réel de cette stratégie. 

Que ce soit au bureau ou chez toi, comprendre les implications de « faire l’autruche » peut changer ta manière de voir et de gérer les situations difficiles. 

Ensemble, explorons dans cet article et cet épisode de podcast pourquoi cette approche, bien que séduisante en apparence, peut s’avérer contre-productive. Et comment, en tant que leader, tu peux adopter des stratégies plus efficaces et respectueuses 🙏

La stratégie de l’autruche en management

Tu connais certainement cette situation…

Un conflit éclate dans ton équipe ou un problème se présente, et ta première réaction est de faire comme si de rien n’était. 

C’est la stratégie de l’autruche : tu caches ta tête dans le sable, espérant que si tu ne vois pas le problème, il n’existe pas.
Cette réaction est naturelle et peut sembler te protéger au premier abord, mais est-elle réellement bénéfique ? 🤔

Au début de ma carrière en tant que manager, j’avoue, j’ai moi-même adopté cette attitude. Face à un conflit, je me disais que si je faisais semblant de ne pas le voir, il disparaîtrait de lui-même 😅

C’était une façon de me rassurer, de croire que le problème se résoudrait sans mon intervention. Mais c’était une grossière erreur.

Et je vais t’expliquer pourquoi faire l’autruche n’est pas uen bonne stratégie.

Faire l’autruche : les risques en management

Avec le temps, j’ai appris que faire l’autruche ne faisait qu’aggraver les choses. 

Les conflits non gérés et les problèmes ignorés ne disparaissent pas miraculeusement : ils s’enracinent et s’intensifient.
En tant que manager, si tu choisis de fermer les yeux, tu laisses non seulement le problème s’aggraver, mais tu envoies aussi un message dangereux à ton équipe.

Perte de confiance et de respect

Imagine un instant…

Face à un conflit ou une situation compliquée, ton équipe te regarde, espérant une décision, une solution. Et toi… Tu décides de ne rien faire. 

Ce silence, cette inaction, peuvent être interprétés comme un manque de compétence.
Voire pire…
Un manque d’intérêt pour le bien-être et la réussite de ton équipe.
Les membres de l’équipe peuvent commencer à douter de ta capacité à les guider et à gérer les situations difficiles.
Cela crée un climat d’incertitude, où la confiance et le respect peuvent rapidement s’éroder.

De plus, en évitant les problèmes, en faisant l’autruche, tu perds une occasion précieuse de démontrer ton leadership. 

Chaque problème, chaque conflit est en réalité une opportunité de montrer ta capacité à gérer les difficultés, à trouver des solutions, à guider ton équipe vers le succès.
En faisant l’autruche, tu rates cette chance de renforcer ta position en tant que leader respectée et efficace.

Effet domino des problèmes non résolus

Pendant que tu fais semblant de ne pas voir, les problèmes, eux, ne prennent pas de pause.

Un petit conflit non résolu peut se transformer en une véritable crise, compliquant encore plus la résolution.
C’est comme une réaction en chaîne, où chaque maillon non traité ajoute à la complexité et à la gravité de la situation

Imagine un petit conflit au sein de ton équipe : un désaccord entre deux collègues ou un malentendu sur une tâche. 

Si tu choisis d’ignorer ce conflit, en pensant qu’il se résoudra de lui-même, tu risques de le voir s’aggraver. Les sentiments négatifs s’accumulent, les tensions montent, et ce qui aurait pu être réglé par une simple discussion se transforme en un affrontement majeur. 

Ce conflit, maintenant amplifié, va affecter l’ensemble de l’équipe, perturber le travail et nuire à l’ambiance générale.

Plus un problème est laissé sans solution, plus il devient complexe.
Ce qui était au départ une petite incohérence dans un projet peut devenir un énorme gouffre, affectant les délais, la qualité du travail et, finalement, la satisfaction du client.
Ces complications accrues demandent alors beaucoup plus d’efforts et de ressources pour être résolues, alors qu’une intervention rapide aurait pu les éviter.

Prenons l’exemple d’une petite fuite d’eau négligée.
Au début, cela semble insignifiant, mais avec le temps, l’eau s’infiltre, endommage les structures, et ce qui aurait pu être une réparation mineure devient une rénovation majeure

De la même manière, un conflit non géré ou un problème non résolu dans ton équipe peut dégénérer et avoir des conséquences bien plus graves que prévu.

Maintenant que je t’ai expliqué pourquoi c’était important de ne pas faire l’autruche, on va voir quand et comment intervenir…

Comment éviter de faire l’autruche quand on est manager ?

En tant que manager, ton rôle est de surveiller ces petits signes avant-coureurs, d’agir rapidement et de ne pas laisser les problèmes se transformer en crises. 

C’est en affrontant les défis dès leur apparition que tu montres ta force et ton leadership, en évitant un effet domino qui pourrait avoir des répercussions bien au-delà du problème initial.

Mais comment choisir sur quels conflits intervenir ?
Est-ce qu’un manager doit solutionner tout problème ?
A quel moment décide-t-on de ne plus faire l’autruche face à une certaine situation ?

Intervenir ou laisser faire ? 

En tant que manager, tu te retrouves souvent face à ce dilemme : quand faut-il intervenir et quand est-il préférable de laisser ton équipe gérer les choses par elle-même ? 

La clé réside dans l’équilibre et la compréhension du contexte.

1️⃣ Identifier les situations Critiques 

Il est essentiel de reconnaître les situations où ton intervention est nécessaire.
C’est à dire face à des comportements inacceptables, des conflits majeurs, ou des problèmes qui affectent directement la performance de l’équipe.
=> Dans ces cas, faire l’autruche n’est pas une option.

2️⃣ Promouvoir l’autonomie de l’équipe 

Pour les petits désaccords ou les problèmes mineurs, encourage ton équipe à trouver ses propres solutions.
Cela renforce leur autonomie et leur capacité à résoudre les problèmes, tout en te libérant pour gérer des enjeux plus importants.

3️⃣ Etre en surveillance active : 

Même quand tu décides de ne pas intervenir directement, reste attentive à l’évolution de la situation.
Assure-toi que les problèmes ne s’aggravent pas et que l’environnement de travail reste sain et productif.

Faire l'autruche manager

L’importance du courage managérial

Faire face aux problèmes exige du courage. Surtout dans un contexte où on gère une équipe.

Pourquoi cultiver ce courage managérial ?

Ton équipe va avoir de la reconnaissance pour toi d’intervenir dans ces cas là (manque de respect, conflit mettant en danger la performance de l’équipe)

En prenant les devants, tu vas montrer à tes collaborateurs que tu es capable de gérer les crises. 

  • Cela renforce non seulement la confiance que l’équipe a en toi.
    Tu vas leur donner un boost d’engagement et de motivation par ton intervention. 
  • Et tu vas développer aussi ta propre confiance en tant que leader.
    Tu te sens plus à l’aise et compétente pour affronter les défis futurs.

Quand tu fais face à des comportements toxiques, cela envoie un message fort à ton équipe : tu es là pour maintenir un environnement de travail respectueux et professionnel.

J’ai vraiment eu des témoignages de managers qui ont osé prendre position face à de tels agissements et qui se sont senties fières d’elles : elles ont montré à leurs meilleurs éléments qu’ils pouvaient compter sur elle pour garder un environnement respectueux et bienveillant.

Faire l’autruche face à un comportement toxique, ça veut dire que tu l’encourages, et il n’y a rien de pire pour saper l’engagement et la motivation de ton équipe…

En évitant de faire l’autruche, tu crées un environnement où : 

  • les problèmes sont gérés de manière proactive, 
  • l’autonomie est encouragée
  • le courage managérial est célébré. 

Cela conduit à une équipe plus forte, plus soudée et plus performante.

Tout simplement.

C’est là où tu dois faire preuve de courage managérial.

Ton équipe va avoir de la reconnaissance pour toi d’intervenir dans ces cas là. Et tu peux leur donner un boost d’engagement et de motivation. En prenant les devants, tu vas montrrer à ton équipe que tu es capable de gérer les crises. Cela renforce non seulement la confiance que l’équipe a en toi mais aussi ta propre confiance en tant que leader

J’ai vraiment eu des temoignages de managers qui ont osé prendre position face à de tels agissements et qui se sont senties fieres. Car elles ont montré à leurs meilleurs éléments qu’ils pouvaient compter sur elle pour garder un environnement respectueux et bienveillants.

Et je l’ai vécu aussi.

Faire l’autruche face à un comportement toxique, ça veut dire que tu l’encourages.

Tu pourrais également aimer :

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !