Perfectionnisme : comment s’en libérer ?

comment vaindre le perfectionnisme au travail
Temps de lecture : 6 minutes
Sommaire

Le perfectionnisme et moi, c’est une loooongue histoire d’amour… qui a mal fini ! 😅

Beaucoup de personnes se définissent comme perfectionnistes.
Peut-être toi aussi qui est en train de me lire…

Pourtant, le perfectionnisme au travail a de nombreux dangers s’il est poussé à l’extrême.

Je vais donc te dévoiler dans cet article et dans cet épisode de podcast les risques encourus, et comment tu peux vaincre ton perfectionnisme au travail pour avancer plus sereinement dans ta vie professionnelle ✨

Pourquoi est-on perfectionniste ? 

D’où vient réellement notre perfectionnisme ?

Et bien comme beaucoup de choses, c’est issu de notre enfance !
On a intériorisé inconsciemment des injonctions (qu’on appelle des drivers) qui nous martèlent constamment le “sois parfaite”.
Ceux qui n’ont pas ce caractère perfectionniste vont avoir d’autres drivers en tête : “sois forte”, “fais plaisir”, “depeche toi”, “fais des efforts« .

Le perfectionnisme est donc clairement la conséquence du “sois parfaite”.

Mais nous avons aussi d’autres phrases entendues pendant notre enfance et adolescence qui renforcent cette quête de la perfection : “peut mieux faire”, “gache son potentiel”, “pourquoi t’as eu qu’un 16 et pas un 20 ?

Ces croyances sont donc fortement ancrées dans notre cerveau et nous poussent à chercher cette perfection dans notre travail. Quoiqu’il en coute !
Or le prix à payer est élevé si on ne prend pas conscience des dangers du perfectionnisme… 

VAINCRE LE SYNDROME DE L'IMPOSTEUR

Workbook offert

Les dangers du perfectionnisme

J’ai fait un burn-out y a quelques années.
Et avec le recul, mon perfectionnisme y a joué un rôle important.
J’avais clairement oublié que le mieux est l’ennemi du bien !

Ma mission est désormais d’éviter aux managers de risquer un burn-out : je vais donc te détailler ici les dangers du perfectionnisme au travail.

Le risque de burn-out

Forcément, c’est le premier danger qui me vient à l’esprit !

Quand on est perfectionniste, on se dit qu’on est jamais assez : on ne va pas chercher le 100 %, mais le 150 %.
On va alors se retrouver avec une charge de travail démesurée qui peut ainsi conduire au burn-out.

Pourquoi ?
Parce qu’une tâche qui prendrait 20 minutes à n’importe qui va prendre rapidement 1 heure  ou plus, tellement on va avoir le souci du détail.

On se retrouve à travailler beaucoup mais avec un faible résultat vu le temps passé !

Le problème du perfectionnisme est qu’il empêche le passage à l’action (or, c’est l’action qui permet de progresser et d’avoir des résultats !). Et c’est notre cerveau qui va au final se créer une charge mentale incroyable (puisqu’il ne peut pas se décharger et passer à autre chose tant que cette tache n’est pas parfaite !)

☝️ Quand la procrastination se mélange au perfectionnisme, ça donne de la procrastination active dont je parle dans cet article

Mal prioriser

Notre perfectionnisme va nous pousser à focaliser sur des détails au lieu de se concentrer sur l’essentiel.
Or on peut alors passer à côté d’éléments importants aux yeux de son équipe ou de sa hiérarchie : on risque alors d’être totalement à côté de la plaque sur leurs attentes. 

Ton équipe ou ta hierarchie vont te juger ou t’évaluer sur ces éléments qui comptent pour eux. Pas sur des détails qui amènent peu de résultats. 
Et ça va créer une grande frustration chez toi…
Tu vas te retrouver à ruminer dans ta tête avec ce genre de questions : “comment j’ai pu passer à coté ?”, ou “pourquoi ils ont pas vu que j’avais fait cette autre chose parfaitement bien ?

Tu vas avoir l’impression que ton travail n’est pas reconnu à sa juste valeur… 

C’est bel et bien ça le risque d’une tel dépense d’énergie dans des détails qui ne comptent pas pour les autres au final.

Le perfectionnisme et avoir du mal à déléguer

Clairement, l’une des plus grandes caractéristiques des perfectionnistes, c’est d’avoir du mal avec la délégation

Quand on est perfectionniste, on est persuadé que le travail sera mieux fait par soi-même : les autres ne peuvent pas faire aussi bien que nous, c’est impossible voyons !
Pour nous, chaque dossier doit passer entre nos mains pour être parfait.

Quand on manage une équipe, ce perfectionnisme nous joue des tours car on doit être beaucoup moins dans l’opérationnel et plus dans des tâches stratégiques.
Notre perfectionnisme va nous faire rester dans cet opérationnel, pour tout contrôler.

Or les collaborateurs attendent de leur manager de la confiance et de l’autonomie.
Tout le contraire des tendances perfectionnistes !
Le risque à terme est de passer pour un micro-manager ou un manager tyrannique qui veut tout controler et valider…
Clairement pas l’image idéale !

Maintenant qu’on a vu ensemble ses dangers, on va voir comment vaincre le perfectionnisme !

4 conseils pour se libérer du perfectionnisme

Comprendre ce qu’il se cache derrière le perfectionnisme

Ton caractère perfectionnsiste cache en fait quelque chose de beaucoup plus inconfortable. Des peurs plus profondes.

Le perfectionnisme permet de se protéger du regard des autres.
Le perfectionnisme cache la peur du jugement. 
La peur du rejet.
La peur de l’échec.

Les perfectionnistes ne veulent pas être confrontés à la critique. Et donc au rejet des autres.
Ce sont des sentiments insurmontables !
Notre cerveau met donc en place tous ces stratagèmes pour contourner ces situations et faire qu’elles n’arrivent pas…

Je sais que ce n’est pas agréable de lire ça, mais si tu réfléchis quelques minutes, et que tu te demandes plusieurs fois pourquoi tu rentres autant dans le détail, pourquoi tu veux que tout soit parfait, tu mettras probablement à jour une de ces 3 peurs.

Rien que le fait d’en prendre conscience va t’aider à ne pas tomber dans le perfectionnisme à l’avenir !

4 conseils pour se liberer du perfectionnisme

Le perfectionnisme et la priorisation des taches

Je vais te proposer ici deux questions à te poser quand tu auras l’impression que ton perfectionnisme prend le dessus :

  • Est-ce que ce que tu es en train de faire est vraiment important ?
    Est-ce que cette action va réellement te rapprocher de ton objectif ou de ton résultat ?
    Si la réponse est non, mets là de coté et avance sur autre chose de plus important !
  • Est-ce que ce que je suis en train de faire correspond exactement à ce qu’on attend de moi ? Que ce soit ton équipe ou ta hiérarchie ?
    Si la réponse est non, tu sais ce que tu dois faire…

Prendre du recul sur tes tâches, tes actions, et analyser leur importance pour toi, mais aussi pour les autres, va t’aider à vaincre ton perfectionnisme.

Tout est une question de priorisation pour éviter toute frustration !

se soigner de so perfectionnisme au travail

Apprendre à déléguer

Quand on est perfectionniste, on a du mal à déléguer.

Et le meilleur moyen d’y arriver est de s’attacher au résultat et pas au comment.
Je m’explique !

Déléguer c’est accepter que la personne en face va faire différemment.
Ce qui compte, ce n’est pas le chemin qu’elle va prendre, la méthode qu’elle va employer, les ressources qu’elle va utiliser.
La seule chose qui compte est de s’assurer qu’elle atteigne le résultat attendu.

C’est difficile d’accepter que les autres font différemment de nous. 
Ce lacher prise est encore plus compliqué pour les perfectionnistes : il y a une tendance naturelle à faire à la place de l’autre.

Mais on est tous différents, et on peut avoir de belles surprises en laissant de l’autonomie aux collaborateurs : la personne à qui on a délégué une tache fera peut être aussi bien voir mieux que nous !

Et c’est vraiment ça l’objectif : en tant que manager, ce n’est plus nous l’expert, mais son équipe !

☝️ J’explique dans cet épisode de podcast pourquoi un manager ne doit pas forcément être un expert pour être légitime

Pratiquer la gratitude

Bien souvent, les personnes perfectionnistes attendent la reconnaissance de leur travail de l’extérieur : N+1, collaborateurs, proches.
Or, elle peut ne jamais arriver. Malheureusement !

Au lieu d’attendre cette reconnaissance qui ne viendra peut-être jamais, et créer de la frustration inutile, je te conseille de te la donner toi-même : tu n’as pas à attendre des autres qu’ils te la donnent.

Tu es compétente et légitime. Point à la ligne.
Donne-toi cette reconnaissance de ton travail toi-même !

Comment faire ?
Jette un oeil dans le rétro et prends le temps de lister et de te féliciter de touuuut ce que tu accomplis.
Et dès que tu es fière du dossier rendu ou d’une mission accomplie avec brio, fais la même chose : pratique la gratitude en te félicitant !
Et donne toi un 20/20 si ça te fait vraiment plaisir !

Je finirais sur une phrase à te répéter régulièrement pour calmer ton perfectionnisme (en tout cas, avec moi, ça marche !) : Vise l’excellence et non la perfection !

MANAGE AVEC SUCCES DES PROFILS DIFFERENTS

Avec ce guide pas à pas tu vas remotiver tes équipes, et mieux comprendre ton style de management

Workbook offert

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter

Tu pourrais également aimer :

3 réflexions sur “Perfectionnisme : comment s’en libérer ?”

  1. Ping : 5 conseils pour vaincre le syndrome de l'imposteur - Smile at Job

  2. Ping : Comment arrêter de procrastiner et remettre au lendemain - Smile at Job

  3. Ping : Prendre une décision quand on est manager - Smile at Job

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

💥 START & SMILE : 30 jours pour être une manager reconnue dès sa prise de poste

Stop aux journées surchargées !

Reçois mon guide indispensable pour gagner pour gagner 1 heure par jour gratuitement !

Pour mieux manager et communiquer avec des profils différents du sien !

Le guide pas à pas

LISTE D'ATTENTE

Sois la première personne prévenue du lancement du coaching collectif en septembre 2022 !

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !