Comment arrêter de subir les drivers et injonctions dans ton rôle de manager ?

Les drivers de motivation
Sommaire

Les drivers de motivation professionnels, tu connais ? 

Est-ce que tu cours toujours de partout ? Cherchant inlassablement à être parfaite ?
Ou alors, tu ressens une force intérieure qui te dit de tout donner, encore et encore et de faire au plaisir aux autres coute que coute ? 

Ces pensées intérieures qui guident ton travail et ta vie personnelle, ce sont les 5 drivers de motivation professionnels. 

On va les détailler ensemble dans cet article : mon objectif est de t’aider à les reconnaître, à prendre conscience de leurs avantages et inconvénients, et mes conseils pour arriver à les surpasser. 

C’est parti !

Les drivers de motivation c’est quoi ? 

Imagine un moteur, caché dans les profondeurs de ton esprit, qui dicte inconsciemment chacun de tes choix, chaque action, chaque pensée.
Ces moteurs, ce sont tes drivers de motivation.

Ce sont des pensées qui traversent notre cerveau, qui sont issues de notre enfance.

Chaque etre humain possède un ou deux drivers professionnels dominants, issus des injonctions reçues pendant notre enfance par notre entourage (parents, professeurs, adultes, …)

  • Le « Sois parfait » concerne les personnes qui cherchent du coup la perfection
  • Le « Sois fort » domine chez les personnes qui recherchent les challenges et l’action, en mode super heros
  • Le « Fais des efforts » est présent chez les acharnés de travail
  • Le « Dépêche toi » concerne ceux qui travaillent plus vite que les autres ou qui répondent sans cesse “Je n’ai pas le temps
  • Enfin le « Fais plaisir » nous pousse à faire passer les autres avant nous.

Avoir conscience de ces drivers, c’est comme avoir une boussole dans le vaste océan de la vie professionnelle. Cela te donne une direction, une compréhension de pourquoi tu fais ce que tu fais, même quand tu te demandes pourquoi tu te mets autant la pression.

Après cette définition, on va rentrer dans le coeur de chaque driver pour découvrir comment il se manifeste exactement, ce qu’il t’amène comme super-pouvoir dans ta vie, mais aussi ses désavantages, et ce que tu peux mettre en place concrètement pour les apprivoiser.

Le driver “Sois forte”

Peut etre que cette situation va te parler…

Lors d’une réunion importante, un de tes collègues critique ouvertement ce que tu es en train de présenter. Au lieu de réagir impulsivement, tu inspires profondément, tu veux garder la tête haute à tout prix.
Tu te retiens de céder au stress, tu te retiens même de pleurer…
Tu ne veux surtout pas montrer la moindre faiblesse, la moindre faille.
Tu dois être forte, comme un roc !

Ça te dit quelque chose ?

Et bien tu as certainement en toi le driver de motivation “Sois forte”

C’est quoi le driver de motivation “Sois fort” ?

Le « Sois Fort » c’est cette petite voix qui nous dit que pour être appréciée, respectée ou même aimée, il faut être inébranlable.

Avec le temps, cette voix s’est amplifiée et a pris de la place, surtout dans les situations de stress ou de confrontation.

  • Parfois, c’est cette voix qui te dit : « Ne pleure pas, ils vont penser que tu es faible.« 
  • Ou encore, elle t’incite à prendre encore plus de responsabilités, même si tu es déjà débordée, parce que « montrer que tu es dépassée n’est pas une option« .
  • Et enfin, c’est ce sentiment d’insatisfaction lorsque tu as l’impression que tu n’as pas été à la hauteur, même si tout le monde autour de toi te félicite.

Les avantages et inconvénients de ce driver

Être dans le “sois forte” peut être à la fois une bonne et une mauvaise chose.

D’un côté, ça peut :

  • te rendre résiliente, 
  • te pousser à dépasser tes limites, 
  • et t’aider à gagner le respect des autres.

Mais d’un autre côté, ce n’est pas toujours une partie de plaisir : même les super-héroïnes ont besoin de repos.

Se surmener ou ignorer ses émotions peut conduire au burnout, à l’isolement ou même à la perte de confiance en soi.

Comment canaliser son “Sois forte” ?

Imagine ton esprit comme une théière ou une cocotte minute.

Si tu continues à chauffer, à contenir, sans jamais relâcher la vapeur, à un moment donné, tu risques d’exploser. Il est donc essentiel de trouver un moyen d’évacuer cette pression, de laisser sortir cette vapeur.

Personnellement c’est ce qui m’a conduite à mon debut de burn out, tellement je voulais me montrer invincible auprès de mon équipe et de ma direction

Pour surmonter ce driver de motivation qui chuchote à ton oreille, je te conseille de :

  • Reconnaître quand ce driver parle.
  • Accepter qu’il est OK de ne pas toujours être forte
  • Accepter également de demander de l’aide ou d’avoir des émotions. 
  • Et surtout, s’autoriser des moments pour respirer, se reconnecter à soi-même, voire même craquer à l’abri des regards, si besoin.

Maintenant qu’on a vu tous les aspects du driver “Sois forte”, on va détailler le “Sois parfaite”.

Sois forte

Le driver “Sois parfaite”

Pendant de nombreuses années, j’avais une fâcheuse habitude.
Avant chaque réunion, je passais  des heures à peaufiner mes slides de présentation.

Chaque mot, chaque virgule, chaque couleur. 

Tout devait être impeccable. 

Je me disais que cela me rendait crédible et respectée. 

Je voulais donner l’exemple. 

J’étais clairement drivée par mon”Sois parfaite”.

Si tu te reconnais dans cet exemple, alors lis bien ce qui suit :

C’est quoi le driver “Sois parfaite” ?

Le « Sois Parfaite » n’est pas juste une recherche d’excellence. 

C’est une quête du « jamais assez » qui ne se termine jamais…

Le “Sois parfaite” c’est cette petite voix qui te dit : « Peut-être que si tu vérifies encore une fois, tu trouveras une erreur que tu as manquée. » 

C’est le fruit d’une culture qui valorise la perfection, qui nous enseigne que pour être estimées, nous devons être irréprochables.

Souvent, il prend racine dès notre plus jeune âge.
Un compliment d’un parent sur un dessin parfaitement colorié, une note maximale à un examen, ou l’admiration des enseignants.
Ces moments où la perfection était synonyme d’affection ou de reconnaissance.
Ou il peut aussi se nourrir de cette fois où tu as eu un 19/20 en math et où quelqu’un t’a dit, non pas  « Bravo », mais « Où est passé le point manquant ?« . 

Au fil du temps, ce besoin de perfection se transforme en quête incessante. Que ce soit dans la préparation d’un dossier, dans la manière de s’habiller, de parler, ou même de penser.
Chaque détail est scruté, analysé, modifié jusqu’à atteindre cette illusion de perfection.

Le “sois forte” se manifeste via un discours intérieur qui nous chuchote :

  • « Si ce n’est pas parfait, alors ce n’est pas assez bien »
  • « Les autres vont voir cette minuscule imperfection, que vont-ils penser de moi ? »
  • “Tout le monde s’attend à ce que je sois irréprochable” 

Ce sont toutes ces pensées qui te disent que si tu n’es pas parfaite, tu risques d’être jugée, de décevoir, ou pire encore, de te sentir inférieure.

Sois parfaite

Les avantages et inconvénients de ce driver de motivation

Alors oui, il y a des avantages à chercher cette perfection. 

Elle peut te mener à produire un travail de qualité exceptionnelle. Tu es celle vers qui on se tourne pour une relecture minutieuse ou pour finaliser un projet important. Tu es la garantie qualité de l’équipe.

Le “Sois forte” t’aide à gagner le respect et l’admiration de tes pairs tout en ayant la satisfaction personnelle d’un travail bien fait.

Mais cette quête incessante de perfection peut te coûter cher. 

Tu pourrais te retrouver à travailler tard tous les soirs, à te surmener, et même à négliger ta propre santé mentale.
Résultat ?
Risquer l’épuisement physique et mental à toujours viser la perfection. 

Tu vas aussi perdre du temps sur des détails souvent insignifiants pour les autres, et ainsi passer à côté des attentes de ta direction. 

Sans parler du risque de procrastination, car si quelque chose ne peut pas être parfait, pourquoi même commencer ?

Comment surmonter son “Sois parfaite” quand on est manager ?

Du coup, comment faire pour canaliser ce driver de motivation, et avancer sans subir ses inconvénients ?

  • Prend conscience de tes priorités
    Est-il plus important d’avoir un PowerPoint impeccable ou une équipe motivée et épanouie ?
  • Accepte l’imperfection
    C’est humain et parfois, c’est dans nos imperfections que résident nos plus grandes forces.
  • Célèbre tes avancées
    Ne te contente pas d’attendre le résultat parfait pour te féliciter. Chaque petit effort, chaque progrès compte. C’est l’ascension, pas seulement le sommet, qui mérite d’être célébrée.
  • Demande des feedbacks réguliers
    Ose demander à tes collègues ou supérieurs ce qu’ils pensent vraiment de ton travail. Tu verras que souvent, la perfection n’est pas ce qu’ils recherchent.
  • Prend du recul
    Avant de passer des heures sur un détail, demande-toi si cela en vaut vraiment la peine.
    Pose toi cette question : « Est-ce que ce sera vraiment important dans un an, ou même dans un mois ?« .

☝️ Découvre dans cet article mes meilleurs conseils pour mieux comprendre le perfectionnisme

Viser l’excellence est admirable, mais la perfection à tout prix est un véritable piège.
En tant que manager, il est crucial d’équilibrer son désir de perfection avec le bien-être de son équipe et sa propre santé mentale : une manager épanouie est plus efficace qu’une manager parfaite.

Le driver de motivation “Fais des efforts”

Le driver “Fais des efforts” concerne les personnes qui pensent que le travail doit être forcément dur et difficile. Travail = souffrance.

Est-ce que tu te reconnais ?

  • Tu es une personne plutot dure avec toi même mais aussi avec les autres
  • Pour toi, le travail c’est dur et pénible. C’est ta norme : si les lauriers ne sont pas obtenus difficilement, ils ne sont mérités
  • Tu es une personne plus attachée à l’énergie dépensée qu’au résultat.
  • Tu attends de tes collègues qu’ils restent tard tous les soirs, parce que « c’est comme ça que se fait un vrai travail ».
  • Tu dis ou penses des phrases comme :
    • “Je l’ai gagné à la sueur de mon front”. 
    • « Les choses devraient être difficiles. Si c’était facile, tout le monde le ferait. » 
    • “Si tu ne souffres pas un peu, tu n’es peut-être pas à la hauteur.” 
    • « Si je ne souffre pas, si je ne galère pas, mon succès ne sera pas vraiment mérité. »

Alors lis bien ce qui suit, car tu as certainement en toi le driver de motivation “Fais des efforts”

C’est quoi le driver “Fais des efforts” ?

Le driver « fais des efforts » est cette pulsion qui te pousse à toujours en faire plus, à croire que la valeur de ton travail se mesure à la quantité d’efforts que tu y mets.

Il se peut que ce driver provienne d’une enfance où tu as reçu davantage de reconnaissance pour ton acharnement que pour ton résultat final. 

Peut-être t’a-t-on souvent dit : « Tant que tu fais de ton mieux, c’est ce qui compte ! »

Au travail, cela se traduit par des heures supplémentaires, une tendance à ne jamais abandonner même face à des défis titanesques, et une satisfaction tirée principalement du processus et des efforts fournis plutôt que du résultat en lui-même.

Dans ta tête, cela se traduit par des pensées du type : « Si je n’essaie pas assez fort, je vais échouer. », « Il vaut mieux en faire trop que pas assez. », « Mes efforts finiront par payer. »

Les avantages et inconvénients de ce driver de motivation

Tu es certainement perçue comme une warrior, celle qui brave tous les obstacles. Les gens peuvent être impressionnés par ta ténacité, ta persévérance.

Tu as l’image d’une personne dévouée et travailleuse

Le problème…

C’est que tu risques de t’épuiser à la tache “pour rien” … Jusqu’au burn-out.

Tu risques aussi de surcharger ton équipe, et de passer à côté de méthodes plus efficaces, plus optimales (sans vouloir écouter leurs suggestions)

Les attentes élevées que tu te fixes peuvent entraîner stress et déception.

Comment surmonter son “Fais des efforts” quand on est manager ?

Pourquoi amadouer ce driver “fais des efforts” ?
Pour cela, je vais t’évoquer une métaphore.

Pense à un vélo. Si tu pédales furieusement sans changer de vitesse, tu te fatigueras sans avancer plus vite. Mais si tu sais quand changer de vitesse, tu peux parcourir une plus grande distance avec moins d’effort.
Donc autant te faciliter la vie non ?

Pour cela, je te conseille 5 choses à mettre en place .:

  • Reconnaître que le travail acharné est admirable, mais que ce n’est pas le seul indicateur de réussite.
  • Écouter ton équipe.
    Ils peuvent avoir des suggestions pour simplifier les choses. L’efficacité ne diminue pas la valeur de ton travail.
  • Trouver un équilibre entre l’effort et l’efficacité.
    Pas besoin de courir un marathon chaque jour.
  • Redéfinir la notion de réussite.
    Ce n’est pas le chemin emprunté qui compte, mais la destination.
  • Te respecter
    Permets-toi des pauses, accorde-toi du mérite pour ce que tu as déjà accompli.

Le driver « fais des efforts » peut être à double tranchant. 

Il a le pouvoir de te propulser vers de grands accomplissements, mais sans les bonnes limites, il peut aussi mener à l’épuisement. 

En tant que manager, il est crucial de trouver cet équilibre délicat entre persévérance et surmenage. 

Garde à l’esprit que le vrai leadership ne consiste pas à travailler dur constamment, mais à travailler intelligemment.

Le driver de motivation “Dépêche-toi”

Je vais te présenter Juliette.
Elle vit sa vie professionnelle à la vitesse grand V.

Au bureau, chaque matin, elle est la première arrivée et la dernière partie, vérifiant trois fois sa to-do list avant 9h.

C’est le genre de personnes qui répond déjà à ses emails dans l’ascenseur, son esprit étant déjà déjà à l’étage supérieur avant même que les portes ne se referment. Avant même de s’asseoir à son bureau (voir pire, dès son petit déjeuner ou dans le metro…)

À la pause café ?
Elle fait défiler rapidement son feed LinkedIn tout en remuant machinalement son thé sans vraiment lire ce qui s’affiche sur son tel ou sans s’attarder sur ce qu’il se passe autour d’elle

En soirée, alors que tout le monde partage un moment de détente, Juliette a déjà la tête à demain, impatiente d’enclencher la prochaine vitesse.

Est-ce que tu te reconnais dans Juliette ?

Alors le driver de motivation “Dépêche toi” guide ton quotidien professionnel !

C’est quoi le driver “Dépeche toi” ?

Si tu te retrouves souvent à vérifier ta montre, à presser les autres, ou à te sentir oppressée par le tic-tac incessant de l’horloge, alors tu es sans doute dans l’emprise du driver « dépêche toi ». 

Il ne s’agit pas simplement de vivre à un rythme effréné…

Non, c’est la sensation que le temps t’échappe constamment.

Cette voix intérieure te presse en te faisant croire que si tu n’agis pas immédiatement, tout sera perdu.

Ce driver est le résultat de pressions extérieures, d’attentes internes et de cette fausse idée que la rapidité équivaut à l’efficacité. 

Ce driver de motivation “dépêche toi”, c’est l’art du « toujours plus vite« . 

Il se manifeste par des pensées du genre : 

  • « Si je ne le fais pas maintenant, ce sera trop tard. », 
  • « Pourquoi ils sont si lents ? », 
  • ou encore « J’aurais dû commencer ça hier !”

Maintenant qu’on a vu comment se manifestait ce driver de motivation, voyons plus en détails ce qu’il t’apporte comme avantages et inconvénients dans ton quotidien de manager. 

Les avantages et inconvénients de ce driver de motivation

C’est évident que dans ton équipe, dans ton service, tu es connue comme LA personne ultra efficace. Un vrai bulldozer de travail qui va à la vitesse de l’éclair !
Qui peut nier que tu es incroyablement efficace ? Tu fais en une heure ce que d’autres réalisent en une journée.
Tu aimes aussi les situations d’urgence : tu y déploies toute ton efficacité pour trouver des solutions rapidement. 

Mais à quel prix ? La précipitation mène souvent à des oublis.

Car oui, il y a de gros désavantages à subir ce driver de motivation dans ton quotidien professionnel !

  • Difficulté à prendre du recul, à réfléchir stratégiquement
  • Possibilité de passer à côté des détails importants.
  • Relations potentiellement tendues avec les collègues, car tout semble urgent.

Tu comprends mieux pourquoi c’est important de prendre conscience de cette tendance à tout faire vite ? 

On va voir maintenant comment tu vas pouvoir utiliser ce driver sans en subir les conséquences négatives.

Comment apprivoiser son “Dépêche toi” quand on est manager ?

Je te dévoile ici quelques conseils à mettre en place dès aujourd’hui pour mieux vivre avec ton driver “Dépêche toi”

  • Priorisation
    Identifie ce qui nécessite vraiment une action rapide. Tout n’est pas urgent.
  • Méditation et pauses
    Intègre des moments de pause dans ta journée.
    Respire, médite quelques minutes. Ça aide à se recentrer.
  • Délégation
    Tu n’as pas à tout faire toi-même.
    Apprends à faire confiance à ton équipe.
  • Gestion du temps
    Utilise des outils ou des techniques pour gérer ton temps, dans le sens : planifier et anticiper. Cela te permettra d’avoir une vue d’ensemble et d’éviter la précipitation.

Apprendre à maîtriser ce driver n’est pas une mince affaire, mais avec un peu de conscience et d’effort, tu peux transformer cette urgence constante en efficacité sereine.

En conclusion, nous avons balayé dans cet article les 5 drivers de motivation qui entrent en action dans ton quotidien professionnel. 

J’espère que je t’aurais aidée à les conscientiser pour mieux les canaliser pour que tu puisses mieux comprendre ton fonctionnement et ainsi mieux manager ton équipe !

Tu pourrais également aimer :

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !