Carrière et maternité : clés et conseils

Maternité et Carrière
Sommaire

Carrière et maternité sont-ils compatibles ? 

Doit-on choisir entre son rôle de mère et sa vie professionnelle ?
Quelles actions mettre en place pour bien préparer son congé maternité en tant que manager ? Comment aider ses collaboratrices à vivre ces mois challengeants pour elle, et pour leur équipe ?

Avec Rita Bouzaid, Coach Professionnelle en carrière et parentalité, nous abordons le sujet de la parentalité et elle te livre ses meilleurs conseils pour allier maternité et carrière.

Peux-tu être mère et ambitieuse en même temps ? 

Est-ce que tu peux avoir une carrière tout en ayant une vie personnelle épanouie avec tes enfants ? 

Rita est la mieux placée pour répondre à toutes ces questions.

Comment bien préparer son congé maternité quand on est manager ?

Il faut penser ta stratégie en ton absence. 

Ton poste de manager sera sûrement remplacé

C’est un point important car ton absence peut générer du stress pour ton équipe. Comment construire ta stratégie ?

Identifie tes tâches et tes missions de manager

En plus de les identifier, il est important d’identifier leur temporalité.

Est-ce qu’il s’agit de tâches quotidiennes ? Hebdomadaires ?

Est-ce qu’il s’agit de missions sur un plus long terme ? Peuvent-elles être décalées ou ralenties en attendant ton retour ? 

Ou est-ce qu’il s’agit de sujets urgents qu’il faut absolument traiter et travailler ?

Cette étape permet également à ton entreprise de déterminer quels types de profils elle doit recruter pour remplacer ton poste de manager. 

Documente ta stratégie de management

C’est une étape clé puisqu’il s’agit de la base pour le bon fonctionnement d’une entreprise. 

Assure-toi avant ton départ que tous les processus soient clairs et à jour pour faciliter la passation et la formation de la personne qui te remplace.

Les organigrammes doivent aussi être communiqués et accessibles pour tes collaborateurs en ton absence, pour savoir à qui s’adresser.

Fixe des objectifs clairs 

La personne qui va assurer ton poste de manager pendant ton absence a besoin d’objectifs clairs. 

Que souhaites-tu avoir à ton retour ?

Communique aussi sur les habitudes de ton équipe

Tu as certainement mis en place des choses dans ton quotidien de manager comme des rendez-vous conviviaux, des méthodes de travail innovantes.

Et tu ne veux pas que cela soit mis de coté : explicite clairement tes attentes pour ne pas avoir de mauvaise surprise. 

Départ en congé maternité : Communique avec ton équipe

Donne un maximum de visibilité avant ton départ en congé maternité.

Pourquoi ?

Ton départ et ton absence peuvent être un grand facteur de stress pour ton équipe : lle ne sait pas ce qui va se passer. 

Tu n’es pas obligée de donner tous les détails des démarches en cours. 

Mais il reste important de communiquer sur les dates que tu as déjà et sur tout ce que tu peux mettre en place pour rassurer et conserver ce lien de confiance que tu as construit avec ton équipe. 

Carrière et maternité : Fais monter ton équipe en autonomie

Il faut avant tout accepter que tu n’es pas indispensable : oui, tout le monde peut être remplacé…

Pour développer l’autonomie de ton équipe, commence par identifier les tâches qui peuvent être déléguées sur certaines missions.

Pourquoi ?

Le but n’est pas de surcharger l’équipe. 

Mais il est possible qu’une personne externe soit appelée pour te remplacer et elle ne connaît pas forcément l’environnement de l’entreprise. 

C’est donc tout aussi bien de valoriser ton équipe et de t’appuyer sur elle. 

Elle sera motivée et volontaire pour prendre des missions en ton absence.

☝️ Découvre dans cet article le cycle de l’autonomie pour y arriver

Mon mot d’experte : le congé maternité en tant que manager est un moment important pour faire monter ton équipe en autonomie et la responsabiliser. Et ainsi te dégager du temps à ton retour !

Carrière et maternité : comment combattre la peur d’être remplacée ?

Tu te dis sûrement que la personne qui te remplace va être meilleure que toi et que tu n’auras plus ta place à ton retour .

Rita nous donne ici quelques conseils pour surmonter cela !

Le travail sur ton mindset en tant que manager

Il faut avant tout te dire que tout ce que tu as construit avec ton équipe ne va pas s’envoler du jour au lendemain. 

Tu as déjà effectué un véritable travail de fond et de confiance avec tes collaborateurs. 

Même si une autre personne intègre ton poste de manager, ton équipe ne va pas t’oublier parce que tu es partie en congé maternité. 

Aie confiance en tes compétences

Il peut être difficile pour la femme enceinte d’avoir confiance en ses compétences. 

Quand elle part en congé maternité, elle a souvent tendance à se dire que les compétences et les expériences qu’elle a pu acquérir auparavant se sont presque envolées. 

C’est souvent le syndrome de l’imposteur qui vient pointer le bout de son nez. 

Je t’invite donc, si tu as cette crainte, à te rappeler de tout ce que tu as fait, tout ce que tu as créé.

Note toutes tes compétences, toutes tes réalisations, tous tes succès.

Pourquoi ?

Ces notes t’aideront à te remotiver, à booster à nouveau ta confiance en toi pour aborder plus sereinement ce challenge. 

Être remplacée en congé maternité n’est pas un problème

Au contraire, être remplacée est quelque chose de bénéfique.

Pourquoi ?

Cela signifie que ton poste est un poste clé. Mais aussi que tu as construit un environnement depuis des années. 

Tu as mis en place des méthodes, qui elles sont indispensables. 

En tant que personne, tu peux être remplacée, mais tout ce que tu as mis en place qui fait tourner ton service, ça c’est indispensable.

Et c’est toi qui es à l’origine de tout ça. 

Rappelle-toi de ces réussites. 

Garde à l’esprit que tout ce que tu as construit ne va pas disparaître.

Aie confiance en ce que tu as réalisé et en ton management.

Appuie-toi sur ton remplaçant qui va amener un nouveau souffle. Il va sûrement apporter de bonnes idées que tu vas pouvoir reprendre à ton retour.

Mon mot d’experte : ce sont des idées qui tournent dans le cerveau malgré soi. Et elles reviennent très souvent chez les femmes enceintes, qu’elles soient managers ou pas. C’est une question de mindset, de confiance en soi. C’est un long travail de lutter contre ce syndrome de l’imposteur. 

Maternité : comment lutter contre la culpabilité du retour au travail ?

Il arrive souvent quand on est maman d’être partout sans l’être réellement

On culpabilise souvent de laisser son bébé à la crèche, de penser au travail en rentrant à la maison, d’être absente. 

La culpabilité est un sujet très récurrent. Et elle vient même avant d’être enceinte. Par exemple, beaucoup se demandent si elles peuvent lancer un projet bébé alors qu’elles viennent d’accepter un poste. Oui, c’est possible, le tout est d’être transparente dans sa communication avec son employeur et de bien préparer sa maternité. 

La culpabilité, c’est quoi ?

La culpabilité c’est un jugement qu’on a envers nous qui peut générer de l’inconfort, de l’émotion négative, une sensation désagréable. 

On cherche souvent à refouler ce type d’émotions car on n’a pas envie qu’elles nous envahissent. 

Mais une fois qu’elles sont là, elles ne vont pas disparaître.

Il faut donc apprendre à vivre avec la culpabilité et la conscientiser. 

Il faut aussi comprendre d’où elle vient et apprendre à la maîtriser pour qu’elle devienne une information plutôt que quelque chose qui nous fait du mal.

Comment lutter contre la culpabilité de la maternité en tant que manager ?

La première étape est d’accepter ses pensées. 

L’idée est de faire face en toute objectivité à ce qui génère cette culpabilité et à s’interroger sur ce qui la déclenche.

Avec du recul, il faut tirer le fil pour comprendre d’où elle vient.

Tu te dis peut-être que tu as fait quelque chose de mal. 

Que tu as fait quelque chose que tu n’aurais pas dû faire.

Cela signifie qu’il y a quelque chose à ajuster dans ton mode de fonctionnement.

Pourquoi ?

Car les actions que tu vas faire ne sont pas alignées avec ce que tu souhaites vraiment, ni avec tes valeurs.

L’idée est donc de te poser et surtout, de t’écouter.

☝️ Découvre pourquoi c’est important de définir tes valeurs professionnelles dans cet article

Le travail est ta valeur principale

Par exemple, une culpabilité peut venir des injonctions sociales qui donnent l’idée de la mère parfaite

Mais si ta valeur est de t’impliquer dans un nouveau poste, d’avoir une carrière florissante, la culpabilité devient juste une information.

Cela ne signifie pas pour autant qu’elle est facile à gérer.

Il peut y avoir des jugements.

Le conseil ici est de penser qualité de la relation plutôt que quantité

Comment ?

Il vaut mieux avoir de vrais temps avec tes enfants et ton conjoint où tu es là dans l’instant présent. Ça ne sert à rien d’être présente physiquement en ayant l’esprit ailleurs. 

Tu risques de générer de la frustration qui risque à son tour d’être ressentie par tes enfants. 

Il vaut mieux avoir moins de temps avec ta famille mais avoir du temps de qualité.

La famille est ta plus forte valeur

Dans le cas où ta valeur la plus forte est la famille : tu te sens peut-être mal car tu es prise dans le tourbillon du travail et de ton quotidien de manager.

Ici, la culpabilité est cette petite voix qui te dit que ça ne va pas. 

Il y a donc des ajustements à faire.

Comment ?

L’idée est de faire du tri dans tes pensées. Il faut accepter de t’ajuster si tu n’es pas alignée avec tes valeurs et envisager de rééquilibrer management et maternité.

Mon mot d’experte : les émotions, ça ne sert à rien de les refouler. Elles sont là pour te dire quelque chose. C’est important de les conscientiser et de savoir pourquoi ces émotions sont là. S’il y a de la culpabilité, de la frustration, de la colère, ce n’est pas pour rien. Prends le temps de te poser et d’analyser ce qui se passe. Il y a probablement un désalignement quelque part. Les émotions sont une alerte et il faut savoir la considérer.

Carrière et maternité : comment réussir à gérer ces deux rôles ?

La base de l’alliance entre management et maternité

Il est important de se rendre compte que l’on vit dans un héritage très fort du patriarcat.

La journée type d’un cadre au travail a été pensée par des hommes, pour des hommes, en prenant en compte que quelqu’un d’autre allait s’occuper de la famille et du foyer.

C’est donc inhumain de penser que tu peux tout faire toute seule.

Que l’on soit homme ou femme, une journée ne fait que 24h.

Nous ne sommes pas des machines. Il faut donc trouver des stratégies, non pas pour réussir à tout faire mais pour gérer tes priorités et faire au mieux. 

Sans t’épuiser.

Trouver une organisation en béton

Comment ?

En étant claire sur tout ce qu’il y a à faire du côté pro mais aussi du côté perso.

Il y a un gros travail de priorisation.

Tu as probablement des to-do lists dans ton agenda, dans ta tête, dans ton téléphone, sur le frigo. Mais tu n’arrives pas à tout gérer car il y en a partout.

Le premier conseil est donc de rassembler tout ce que tu as à faire dans un seul et même endroit et d’essayer de les faire rentrer dans ton agenda.

Mais accepte que tout ne peut pas rentrer. 

L’idée est de t’organiser au mieux et de faire un travail de cohérence.

Éviter le piège des tâches à prendre en charge

Souvent, les tâches sont bien réparties au foyer et dans ta vie perso..

Mais tu as peut-être tendance à penser que tu peux en réaliser plus car tu es en congé maternité.

Il faut avoir une discussion avec le co-parent pour mettre à plat les choses et savoir qui fait quoi AVANT le retour de congé maternité.

Il faut acter concrètement ce qu’il y a à faire. 

Il y aura sûrement des ajustements en cours de route : cette répartition n’est pas gravée dans le marbre. 

L’idée est de la matérialiser en faisant un planning clair : chacun est ainsi responsable des tâches à effectuer. 

Et l’autre idée est de te décharger de certaines tâches car tu n’auras pas le même temps à disposition une fois que tu auras repris le travail.

Apprendre à mettre des limites

Tu dois te mettre tes propres limites.

Tu es probablement ton pire bourreau. 

Les femmes ont souvent tendance à vouloir tout faire, mais aussi tout faire à la perfection.

Lâche-toi la grappe et apprends à être réaliste sur ta fatigue physique et mentale, sur ta capacité à faire.

Nous sommes toutes différentes à ce sujet. 

Nous n’avons pas les mêmes capacités.

Nous n’avons pas les mêmes enfants.

Nous n’avons pas le même rapport au sommeil.

Ne sois donc pas trop exigeante avec toi-même.

C’est important de te mettre des limites.

Mais n’oublie pas aussi de mettre des limites aux autres.

Au travail, tu peux par exemple canaliser les demandes et les urgences. 

Si tu es sur-sollicitée, tu peux mettre en place des règles, des créneaux d’échanges.

Il y a encore plus d’enjeux à améliorer ce type de comportements à ce moment clé quand on est manager.

Créer une équipe autour de soi

Il faut tout simplement accepter de l’aide.

L’idée est bien évidemment d’avoir une équipe de garde. Mais aussi des back-up comme les grands-parents, les amis, des numéros de nounous.

Si tu peux te le permettre, tu peux aussi créer une équipe d’aide ménagère pour les tâches domestiques.

Ici, il faut explorer toutes les options possibles pour pouvoir te décharger et faire face aux imprévus et aux urgences. 

Il est important d’avoir un plan A, un plan B, voire un plan C si besoin.

Carrière et maternité : Éviter la comparaison avec d’autres femmes

Parfois, d’autres femmes te donnent l’impression d’avoir une vie parfaite et fantastique.

Au-delà des réseaux sociaux, c’est souvent l’idée qu’on fait d’un point de vue extérieur.

Mais on ne sait pas ce qui se passe dans la vraie vie des gens. On ne sait pas ce qu’elles ont vécu, ni les sacrifices qu’elles ont dû faire pour en arriver là.

C’est vraiment un piège de se comparer. C’est humain, on le fait toutes. 

Mais tu peux changer de perspective.

Comment ?

Essaie de voir ce qui peut t’inspirer chez ces femmes pour te tirer vers le haut.

Demande-toi ce qui te manque pour te sentir comblée et confiante. Et comment tu peux faire pour y parvenir. 

Pour trouver des idées pour te sentir en phase et éclaircir ta vision, il faut te poser 2 questions : 

  • Quelle manager as-tu envie d’incarner ?
  • Quelle femme, quelle mère as-tu envie d’être ?

Tes réponses doivent être sincères et honnêtes.

C’est toi avec toi-même. Il n’y a personne pour te juger. Il n’y pas de mauvaises réponses, ni de réponses toutes faites.

Mais elles peuvent te servir de boussole pour te mettre en action et prendre les bonnes décisions.

Mon mot d’experte : c’est un conseil et même un exercice que j’ai mis en place dans mon programme Manager 360 puisque la première question que je pose, c’est : “quelle manager j’ai envie d’être ?”

Ta réponse va t’aider face à certaines décisions, pour fixer tes limites, pour imaginer l’équipe dont tu as envie.

☝️ Découvre comment choisir ta propre définition de la réussite dans cet article

Comment faciliter au mieux la maternité de ses collaboratrices du coté manager ?

Le congé maternité, paternité et parentalité est un moment très important. Mais que peux-tu faire pour ton équipe afin qu’elle gère ton absence ?

Quel est ton rapport à ta parentalité ?

Avant de rentrer dans des conseils opérationnels, en tant que manager, tu dois te demander quel est ton rapport à la parentalité.

Pourquoi ?

Tu peux être manager et avoir une expérience compliquée au travail par rapport à ta grossesse. 

Tu peux être manager, avoir un projet bébé et avoir des difficultés à tomber enceinte. 

Tu peux être manager et ne pas être sensible à ce type de sujets également. Tout en étant stressée à gérer l’annonce d’un collaborateur ou collaboratrice.

Demande-toi, en tant que manager, comment est-ce que, il ou elle, vit cette annonce par rapport à son expérience personnelle.

Pourquoi ?

Car l’accueil de cette annonce va être la première étape à ne pas négliger pour la relation de confiance que tu as avec cette personne.

Mon mot d’experte : souvent, les collaborateurs ont peur d’annoncer une grossesse ou un projet bébé. Leurs idées reçues reposent sur le fait qu’ils mettent les entreprises dans la mouise, qu’ils vont s’absenter pendant un certain temps. 

Ils ont donc souvent peur de la réaction de leur hiérarchie alors qu’elle est très importante. Il faut donc s’y préparer avant de se retrouver face à l’annonce. 

La gestion des congés parentaux en tant que manager

Tu te sens probablement seule face à la gestion des congés parentaux.

Souvent, les entreprises ne mettent pas en place de politique de parentalité : accompagnement des parents salariés, accompagnement des managers et des RH dans la gestion, les dispositifs à mettre en place, recrutements, flexibilité au retour du congé maternité… 

Ce qui est important, c’est que tu sois épaulée en tant que manager.

Les congés parentaux doivent être pensés par l’entreprise. 

Pourquoi ?

Même s’il s’agit d’une super nouvelle, il faut être honnête, elle demande beaucoup d’adaptation, des modifications dans l’organisation d’un quotidien de manager, de la communication pour informer l’équipe.

Prévoir le remplacement du congé maternité

C’est une grosse erreur de ne pas remplacer une femme en congé maternité. 

Pourquoi ?

Les missions de cette collaboratrice peuvent rarement être mises en stand-by. Elles peuvent éventuellement être réparties au sein du reste de l’équipe. Toutefois, l’équipe se retrouve avec une charge de travail plus importante et la collaboratrice part en congé maternité sans être vraiment sereine.

Elle risque également de partir avec de la culpabilité et tout le monde se retrouve frustré.

L’équipe perd ainsi en cohésion. Elle peut en vouloir au manager et à la collaboratrice qui s’absente.

La clé est donc d’anticiper le remplacement.

Documenter les tâches et les missions

Il faut garder en tête que la grossesse peut réserver des surprises, même s’il existe déjà une date de départ. 

L’idée est donc de préparer le terrain, de documenter le plus possible, de mettre à disposition toutes les informations à connaître.

Il faut des sachants, des passations à prévoir avec d’autres personnes. 

Mon mot d’experte : message à toutes les femmes managers qui ont un projet bébé, n’hésitez pas à processer et à documenter ce que vous faites dès que vous le pouvez, avant même que vous soyez enceintes. Cela permet d’anticiper et de structurer pour gagner du temps. C’est un travail de fond important à faire.

Carrière et maternité : Faire un point de parcours professionnel

En tant que manager, il faut que tu saches si la collaboratrice souhaite réintégrer l’équipe à son retour de congé maternité.

Elle a peut-être d’autres envies donc l’idée est d’organiser une conversation en exposant les différentes options et des potentielles évolutions au sein de l’entreprise. 

Il faut saisir cette occasion pour être transparente et échanger sur tout ce qu’il est possible de changer.

L’idée est d’amorcer la réflexion.
Mais il faut savoir que ce n’est pas gravé dans le marbre et que la décision de la collaboratrice peut changer en cours de route.

Mon mot d’experte : ce n’est pas parce que tu t’es engagée à revenir à telle date que tu ne peux pas changer ton programme. C’est tout à fait ok de changer d’avis, de prolonger son congé maternité ou de revenir plus tôt. Tes envies peuvent changer entre-temps. Le tout est d’avoir une communication hyper transparente tout au long du processus dès que tu as des réflexions qui changent. N’hésite pas à en discuter avec ton service RH. C’est toujours mieux de savoir pour toi et pour ton entreprise où tu en es. Il peut y avoir du changement et c’est ok. Tu as le droit de revenir sur ce que tu as dit.

Comment gérer le retour de congé maternité de ses collaboratrices ?

Une à deux semaines avant son retour de congé maternité, on peut confirmer auprès de son entreprise sa date de retour.

Prévoir un échange de retour de congé maternité

En tant que manager, tu peux reprendre contact avec ta collaboratrice pour savoir dans quel état d’esprit elle revient, pour prendre des nouvelles, pour donner des informations sur son poste, pour expliquer comment son retour va se passer.

Pourquoi ?

Le but est de pouvoir se projeter.

Il faut aussi savoir qu’il existe une grande ambivalence pour la collaboratrice qui fait son retour. 

Elle peut avoir laissé son bébé à la crèche et vivre une séparation difficile. 

Elle est probablement stressée par son retour et cette nouvelle étape.

Elle peut aussi être stressée tout en étant contente de retrouver ses collègues.

Elle peut vivre plein d’émotions et de pensées.

Il est donc important de l’accueillir avec un minimum de convivialité.

En tant que manager, essaie de prévoir un café, ou un café virtuel si tu es en télétravail. De prévoir un moment d’échange avec le reste de léquipe. Programmer un moment sympa pour recréer de la cohésion et de la confiance.

Le but est d’organiser une reprise dans de bonnes conditions.

Si tu es manager, il faut aussi savoir qu’un entretien de retour est obligatoire côté RH.

Mais rien ne t’empêche d’organiser un point dédié avec ta collaboratrice.

Pourquoi ?

Il faut évoquer les nouveaux objectifs, les envies de la collaboratrice, des dispositions particulières comme le télétravail ou l’allaitement. Mais aussi prévoir la passation entre la collaboratrice et son remplaçant.

Ces conseils s’appliquent pour les retours de congé maternité, congé paternité mais aussi après une longue absence comme un arrêt maladie.

☝️ Retrouve mon article sur les évolutions professionnelles sans devenir manager.

Mettre en place de la flexibilité dans l’organisation

Ne mets pas trop de pression sur les contraintes et les horaires.

Les femmes qui reviennent de congé maternité veulent surtout de la flexibilité.

Par exemple, les réunions tôt le matin ou tard le soir doivent être exceptionnelles.

Mon mot d’experte : si tu es manager, sois flexible. L’idée n’est pas de te mettre des bâtons dans les roues. Les mamans ont déjà suffisamment de choses à gérer. C’est toujours mieux pour tout le monde si tu arrives à être un minimum flexible. Des fois, c’est possible. Des fois, non. Mais tu peux toujours essayer de l’être un minimum.
La meilleure clé reste la communication. Va vers ta collaboratrice, engage les conversations, pose-lui des questions car elle n’ose peut-être aborder certains sujets.

Les ressources de Rita sur le management et la maternité

Le podcast “La Matrescence” : il s’agit d’un podcast relatif à la transition entre femme et mère.

Retrouve Rita : 

Sur LinkedIn

Sur Instagram

Tu pourrais également aimer :

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !