Avoir une organisation bienveillante

organisation bienveillante green blizzard
Temps de lecture : 6 minutes
Sommaire

L’organisation bienveillante, ça peut te sembler bizarre…

Si t’as l’impression de courir de partout, de ne plus savoir où donner de la tête dans ton travail quotidien, et surtout si tu es ton pire bourreau avec toutes ces pensées qui traversent ton cerveau, alors le thème de l’organisation bienveillante va te parler 🙏

C’est la spécialité de Gaelle Maheu de chez Green Blizzard, coach en Human Design : elle accompagne les femmes qui se sentent débordées à redevenir leur priorité et à remettre de l’harmonie dans leurs différentes sphères de vie.

Elle partage avec nous son expérience, aussi bien vécue dans le salariat que dans l’entrepreneuriat, et nous donne des clés pour se respecter, s’écouter et retrouver de la sérénité dans son organisation quotidienne personnelle et professionnelle 😇

Comment avoir une organisation bienveillante ? 

L’organisation a mauvaise presse car on la considère souvent comme une prison ou un ensemble de limites ⛓️
Or s’organiser n’est pas limitant : bien au contraire, c’est un excellent moyen de prendre soin de soi et de gagner en liberté ! 

Du coup, ça passe par quoi pour avoir une organisation bienveillante ?

Le premier élément, la base de la base, est d’apprendre à bien se connaître.
L’organisation est un domaine où il existe une multitude d’injonctions, beaucoup de normes.
Et on a du mal à imaginer qu’on peut créer son propre cadre, sa propre organisation, même dans le salariat. 

Il y a souvent deux types de personnes :

  • celles qui adorent l’organisation, qui multiplient les process
  • et les personnes qui rejettent complètement le fait d’être organisé, pensant que ça va limiter leur créativité

🌱 La clé à chaque fois va être de bien se connaître et d’analyser son comportement naturel.

L’idéal par exemple est de suivre son chronotype en gardant ses moments de focus pour nos phases où on est en énergie haute.

Le but est aussi de connaître :

  • ses besoins (par exemple par rapport à ses besoins en heures de sommeils) 
  • le contexte dans lequel on vit (en couple ou non, avec des enfants ou non, salariée ou à son compte), 
  • ses envies 
  • ou encore ses valeurs,

car cela va impacter grandement le cadre organisationnel qu’on va pouvoir créer 🧠

Une organisation bienveillante commence avec des non-négociables

Des non-négociables c’est quoi ?
Ce sont des moments, des activités, des éléments qu’on va déterminer à l’avance et sur lesquels on ne va pas déroger dans son emploi du temps (sauf ponctuellement) ❌

Ca peut être par exemple :

  • aller chercher ses enfants à l’école, 
  • prendre une heure dans la semaine pour lire ou se prélasser dans un bain, 
  • ou encore sa séance de yoga matinale 🧘‍♀️

L’exemple de non négociable donné par Gaelle est de couper le digital après 18h, notamment professionnel : on laisse le travail en dehors de sa sphère privée.

🙏 Si on prend le temps de réfléchir à ses non-négociables et de les formuler, ce sera du coup beaucoup plus simple pour les communiquer aux autres, et donc les faire respecter.
C’est important car on a tendance à attendre des autres qu’ils devinent nos besoins et nos envies. Voir même on va récupérer les non-négociables des autres et s’y adapter, pour au final subir notre emploi du temps.

Si jamais on ne peut pas respecter son non-négociable exceptionnellement, c’est tout à fait ok, du moment qu’on le fait en conscience et que ça ne devienne pas sa nouvelle norme.
Pour arriver à maintenir ces habitudes, c’est de savoir pourquoi on le fait, pourquoi on le met en place. Et surtout de prendre des engagements et d’en parler, c’est ça qui va faire la différence 🤝
C’est beaucoup plus compliqué de s’y tenir dans le temps si on ne s’engage qu’envers soi.

GAGNE UNE HEURE PAR JOUR SANS EFFORTS

Guide offert

Comment garder une organisation bienveillante sur le long terme ?

S’observer avec bienveillance

Le premier conseil est de s’observer avec le maximum de bienveillance 🔎

L’idée est de prendre des temps d’observation et d’analyse : soit on programme ce moment, soit on passe par l’écriture, le matin ou le soir.

Et on se pose plusieurs questions :

  • Qu’est ce que je me suis dit ? Quel a été mon discours intérieur ?
  • Comment je me suis sentie ? Notamment quelles sont les émotions qui ont traversé ma journée ?

👀 On analyse ainsi nos pensées et nos ressentis (le corps nous parle et c’est important d’écouter les informations qu’il nous transmet sur notre état) 

Garder une flexibilité

Le second conseil serait d’accepter d’être flexible.
Cette organisation bienveillante ne va pas se trouver du premier coup : accepte de faire des tests, tu n’auras pas la solution définitive de suite.
La bienveillance passe par le fait d’accepter de se tromper, de tatonner, de tester.

Et la flexibilité passe aussi via notre planning : ça ne sert à rien d’avoir un emploi du temps et un agenda en mode Tetris. C’est le meilleur moyen d’être en tension dès qu’il y a une urgence ou un imprévu.
Ça permet également de gérer les flux d’énergie, et d’accepter qu’on a pas une énergie linéaire au fil de la journée, de la semaine, du mois et de l’année ! On fonctionne par cycles, et cela ne sert à rien d’aller contre ça.

Se fixer des objectifs

Il est important de savoir où on va : ça passe par se fixer des objectifs, se fixer des priorités.
Avoir des objectifs réalistes et motivants, et leur formulation va avoir un impact important sur notre passage à l’action.
Et là encore accepter qu’ils soient flexibles et adaptables.

☝️ Découvre comment passer de l’efficacité à l’efficience dans cet article

Comment faire pour appliquer une organisation bienveillante quand on est salariée ?

L’idée est d’améliorer son environnement 🪴

On a souvent une croyance quand on est salarié qu’on a aucun pouvoir d’action sur son organisation. Et qu’on subit plutôt celle de ses collègues ou de son chef.

Or, on est 100% responsable de son bien-être même en salariat : on peut complètement sortir de notre “zone de confort inconfortable” 😅

On peut mettre des choses en place quant à son environnement de travail, on peut également adapter ses plages de focus, la gestion de ses mails.
On peut remettre de la conscience sur ses activités.

Puis vient l’affirmation de soi : c’est-à-dire s’autoriser à tester ce qu’on veut mettre en place dans son organisation. Et oser affirmer ses besoins auprès de ses collègues et de sa hiérarchie.
Par exemple, si on travaille en open space, c’est possible de s’autoriser quelques heures de travail seule dans une salle de réunion pour mieux se concentrer.

♻️ C’est un cercle vertueux pour soi, car on va voir les effets bénéfiques rapidement, mais aussi pour les autres car on peut montrer l’exemple et inspirer d’autres personnes en le communiquant de la bonne façon 

Quels signes doivent nous alerter sur le burn-out ?

🤐 On a toujours tendance à minimiser ce qui nous arrive.
Notre entourage nous donne des indications, en mode alarmiste : “Tu as la tête fatiguée”, “Tu sors pas la tête de ton boulot”, etc…
Et les signes qui doivent nous interpeller sur un possible burn-out, c’est quand on refuse de voir ces alarmes, on se met de suite en résistance, pour rassurer notre entourage, et aussi et surtout soi-même.

👂C’est important d’écouter également son discours intérieur

  • est-ce qu’on se perd dans les détails en mode perfectionniste, 
  • est-ce qu’on s’auto-flagelle non stop car rien n’est assez bien 
  • est-ce qu’on n’est jamais satisfaite de ce qu’on fait ?

On peut aussi se demander si notre comportement nous alerterait si on le voyait chez un proche.

❓Enfin, questionner ses émotions :

  • est-ce que je suis à fleur de peau ? 
  • est-ce que j’ai des crises de larmes ? ou des crises d’angoisse ?
  • est-ce que je me mets en colère facilement ?
  • est-ce que même les activités que j’apprécie d’habitude me pèsent ? Tout devient contrainte même en dehors du travail ?
  • est-ce que je m’isole ?

On va trouver des excuses à tout à nos situations dégradées qui vont devenir notre norme : “c’est normal que j’ai pas faim en ce moment, il fait trop chaud”, ou encore “les insomnies que j’ai en ce moment sont normales, y a des travaux dans mon immeuble

Pour retrouver Gaëlle de Green Blizzard, tu peux aller sur son compte instagram ou sur son site internet
Gaëlle est coach et guide en Human Design. Au quotidien, elle accompagne les femmes qui se sentent submergées à se (re)connecter à qui elles sont vraiment, à s’écouter et à se faire confiance pour plus d’énergie, de sérénité et de kiff dans leur vie.

GAGNE UNE HEURE PAR JOUR SANS EFFORTS

Avec ce guide ultra concret, deviens plus efficace grâce aux meilleures astuces de productivité que j'ai testé !

Guide offert

Tu pourrais également aimer :

1 réflexion sur “Avoir une organisation bienveillante”

  1. Ping : Déconnecter pendant les vacances quand on est manager - Smile at Job

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LISTE D'ATTENTE

Sois la première personne prévenue du lancement

de ma formation phare en février 2023 !

Stop aux journées surchargées !

Reçois mon guide indispensable pour gagner pour gagner 1 heure par jour gratuitement !

Pour mieux manager et communiquer avec des profils différents du sien !

Le guide pas à pas

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !