Le Triangle de Karpman : comment mieux gérer les conflits au travail ?

triangle karpman gestion de conflits au travail
Temps de lecture : 10 minutes
Sommaire

La gestion des conflits au travail est LE truc qui est le plus difficile pour un manager.
Comment se positionner sans prendre partie et faire l’arbitre ?

Dans nos relations avec les autres, on se retrouve souvent au centre de jeux relationnels sans s’en rendre compte : ce sont eux qui créent des tensions ou des conflits 🤔

Ils se répètent depuis notre enfance, que ce soit dans notre vie perso ou au travail.

L’un de ces jeux, certainement le plus connu, est le Triangle de Karpman.
Il met en lumière 3 rôles différents selon les situations : le Persécuteur, le Sauveur et la Victime. 

Dans cet article, je vais te dévoiler comment ne pas tomber dans le piège de ce triangle dramatique de Karpman et comment s’en sortir si tu te retrouves mêlé à un jeu relationnel dans ta vie quotidienne. Mais surtout pourquoi et comment maîtriser le Triangle de Karpman au travail en tant que manager.

Allez, on y va !

C’est quoi le Triangle de Karpman ?

Le triangle de Karpman (parfois orthographié “Triangle de Kartman” sur internet… mais à mon avis c’est une erreur 🤪) met en relation trois rôles d’un jeu psychologique : le Persécuteur, le Sauveur et la Victime.
Jeu plutôt malsain faut l’avouer 😅

Cette théorie est issue de l’analyse transactionnelle, où nos positions de vie sont déterminées par rapport aux autres.

On va rentrer un peu plus dans le détail pour mieux comprendre de quoi il s’agit.

Quelques exemples

Quand un enfant va voir un de ses parents pour obtenir quelque chose, après avoir eu un refus de l’autre, c’est un triangle dramatique qui se joue (je te laisse deviner qui est qui 😇). C’est clairement le triangle qu’on a tous connu.

On retrouve aussi des tas d’exemples dans les contes, livres, films ou autres, car c’est une “recette” qui marche dans la narration. Par exemple, dans “Le livre de la jungle”, Mowgli est sauvé par Bagheera et persécuté par le tigre Shere Kahn. 

Dans ta vie de tous les jours, as-tu remarqué que certains préfèrent diriger et jouer les petits chefs ?
Que d’autres se plient sous les ordres et n’osent pas s’exprimer quand quelque chose les chagrine ?
Tandis que les altruistes veulent à tout prix aider les personnes manquant de confiance en elles ?

Voilà pourquoi c’est important de comprendre ce triangle dramatique : il est présent partout autour de nous ! 🙃

Quels sont les trois rôles en jeu dans le triangle de Karpman ?

Ce jeu se fait la plupart du temps entre trois personnes.
Mais il peut s’appliquer aussi à des groupes entiers et prendre de l’ampleur très rapidement 🤦

La particularité du triangle de Karpman est que chacun des rôles peut être permuté : une même personne peut prendre le rôle de persécuteur puis celui de victime dans une même journée !
Tu sens les problèmes arriver ?

Ces coups de théâtre, on les voit très clairement dans la pop culture.
Si on prend Star Wars (oui chacun ses références hein 😆), Luke Skywalker passe du statut de Victime à celui de Sauveur dans la trilogie historique. Tandis qu’Anakin passe de Victime à Persécuteur dans les premiers volets de la saga.

Avant de voir les dangers du triangle de Karpman, laisse moi t’expliquer plus en détail chacun de ces rôles : 

Le Persécuteur 👺 

Son leitmotiv : “Je suis quelqu’un de droit”

Comme son nom l’indique, c’est celui qui persécute, est autoritaire et qui n’hésite pas à donner des ordres ou à critiquer.
Il cherche à culpabiliser, intimider et humilier en trouvant un bouc émissaire. Il aime insister sur ce qui ne va pas. 

Son bénéfice : se  sentir supérieur et exercer un pouvoir. 

Les phrases typiques du Persécuteur : (elles commencent souvent par un “Tu” bien accusateur 👿)
“Tu pourrais quand même…”
“Je n’arrête pas de te le dire”
“C’est trop te demander de…”
”Fais un effort pour une fois”

La Victime 😢 

Son leitmotiv : “Je suis irréprochable”

C’est le lien entre le persécuteur et le sauveur : c’est elle qui se fait agresser et qui demande de l’aide.
Elle donne l’impression d’être incompétente et incapable en cherchant toujours à attirer l’attention et en refusant ses responsabilités.
Inconsciemment, la victime incite son entourage à prendre les responsabilités à sa place.
En adoptant cette posture, la victime se dévalorise et n’ose plus s’affirmer.

Son bénéfice : Les autres s’occupent d’elle.

Les phrases qui permettent de reconnaître un rôle de Victime sont généralisatrices et négatives :
“Je préfère ne rien dire quand c’est comme ça…”
“ C’est toujours”
“Je ne suis pas très doué pour ça”
“Je fais tout ce qu’il faut, mais ça ne va jamais”
“J’ai jamais de chance”

Le Sauveur 😇 

Son leitmotiv : “Je suis une bonne personne

Il a tendance à aider et proposer des solutions en pensant que la victime sera incapable de les trouver.
Il aime se mêler des problèmes des autres et décider à leur place

Son bénéfice : il aime se sentir valorisé par son travail et son implication, ça booste son égo.

Il s’exprime par des expressions du genre:
“Laisse-moi faire, je m’en charge !”
“Est-ce que tu veux que je lui parle pour toi ?”
“Je demande qu’à t’aider tu sais !”

Triangle de karpman sauveur persecuteur victime

Les dangers du triangle dramatique de Karpman

Si tout le monde l’appelle le triangle dramatique, ce n’est pas pour rien…

❌ L’ensemble des rôles du triangle de Karpman sont néfastes : il n’y en a pas un meilleur que l’autre.
Personne n’en sort grandi !

Si tes relations, notamment au sein de ton entreprise, ne sont pas saines, il sera difficile pour toi de communiquer et d’échanger efficacement.
Ces jeux de pouvoir finiront par être épuisants pour toi ou tes collègues car ils peuvent durer longtemps, très très longtemps !
Une perte d’énergie qui pourrait être utilisée autrement !

La plupart des conflits sont issus de cette figure d’analyse transactionnelle : il est donc important de ne pas rentrer dans ce piège car il ne fait qu’aggraver le problème de départ.

L’objectif est donc de transformer ce triangle vicieux en cercle vertueux ! (Oui, je suis fière de ma transition 🙃)

Comment détecter si on est dans un tel schéma ? 

Je te mets ici quelques questions que tu peux te poser pour déterminer si oui ou non tu penses faire partie d’un triangle dramatique: 

  • Ressens-tu un sentiment de malaise ou de gêne au début et/ou à la fin d’un entretien ?
  • Y’a t-il un décalage entre tes valeurs et les comportements que tu as ?
  • Dis tu vraiment ce que tu penses ou au contraire as-tu le sentiment d’être bloqué par quelque chose ?
  • Es-tu actif ou passif lorsqu’on te donne une responsabilité ?
  • As-tu l’impression que ton interlocuteur te reproche / te demande toujours les mêmes choses ?

Si tu réponds oui à une question, je t’encourage alors à lire la suite où je te dévoile comment sortir d’un triangle dramatique 👇

Comment ne pas entrer dans le triangle de Karpman ?

Repérer les amorces

Le premier conseil que je te donne est d’apprendre à repérer les amorces pour déjouer les situations proposées par les autres : tu éviteras de rentrer dans ce jeu conflictuel nocif.

Ces amorces prennent la forme de messages cachés, de sous entendus 🧐
Ce sont les phrases types que je t’ai indiquées juste avant : il est important pour toi de les identifier et de ne pas te faire avoir en les acceptant !

Apprendre à se connaître

En découvrant ce triangle, tu te dis peut-être que les gens qui tombent dans ce genre de relationnel sont peut-être un peu trop naïfs.
Mais personne n’est à l’abri !

C’est pour ça que je te conseille de te poser cette question pour éviter d’entrer dans un triangle de Karpman : “Quels sont mes points faibles ?” 

 Question simple. Mais qui te sera très utile pour éviter de déclencher toi même un triangle dramatique ✔️ 

  • Tu te plains facilement quand quelque chose te contrarie ? Ou Tu cherches souvent à faire faire aux autres le travail à ta place ?
    Tu es susceptible de rentrer dans le rôle de la Victime. 
  • Tu critiques souvent les gens ? Jusqu’à relever systématiquement ce qui ne va pas dans les projets de tes collègues (et tu ne relèves d’ailleurs que les aspects négatifs) ?
    Apprends alors à communiquer de manière plus posée pour éviter de persécuter les autres.
  • Tu as tendance à être altruiste et aider les gens c’est la base pour toi ?
    Rappelles toi que tu aideras beaucoup mieux une personne en la mettant sur la bonne voie plutôt qu’en lui mâchant le travail.

Comme dit plus haut, selon le type de situation, tu auras tendance à jouer tel ou tel rôle. Mais attention : ils ne sont pas figés dans le temps.

☝️ Bien se connaître est la base du management : découvre tes points forts et tes points de vigilance avec l’ennéagramme

Neutraliser notre rôle naturel

  • Le Sauveur doit apprendre ses propres limites et ne pas vouloir trop en faire. Il doit être vigilant sur les demandes de ses collègues en laissant de l’autonomie aux autres.
  • La Victime doit éviter de se plaindre afin d’attirer le regard des autres. Elle doit apprendre à trouver des solutions seules ou à proposer des idées pour gagner en confiance. Elle doit être attentive à ce que les autres ne règlent pas les problèmes à sa place.
  • Le Persécuteur doit respecter son interlocuteur en sortant du mépris et en considérant ses besoins. Son caractère autoritaire ne doit pas agresser son entourage mais plutôt rester dans une démarche constructive pour motiver, et non blesser.
triangle de kartman roles sauveur persecuteur victime

On vient de voir comment ne pas entrer dans un triangle dramatique.
Mais si ça se trouve, tu ne t’en rendras compte qu’une fois le Triangle instauré 😐

Je te donne maintenant toutes les meilleures astuces pour sortir d’un triangle dramatique !

Comment sortir du triangle de Karpman ?

Prendre conscience de notre rôle

La clé pour sortir de ce jeu est de prendre du recul sur la situation 🙏
Arrêter notre mode automatique. 

Lorsqu’un des membres du triangle  prend conscience qu’il est en train de jouer un des trois rôles, il doit décider d’en sortir en adoptant des réactions neutres, en prenant sur soi pour apaiser les relations.

Adapter ses réactions selon ton interlocuteur

Pour éviter de tomber dans le piège je te conseille d’avoir différentes réactions selon tes interlocuteurs :

👺 Si tu es en face d’une personne incarnant le rôle de Persécuteur 

  • Cherche à clarifier son sous-entendu.
    Par exemple : s’il te fait des reproches inconsciemment, demandes lui de préciser ce qu’il pense. Pour être sur la même longueur d’onde.
  • Tu peux également dédramatiser en jouant la carte de l’humour ou de l’autodérision. 
  • Mets de la distance dans ses demandes et reproches tout en restant poli grâce aux dictons ou phrases impersonnelles : “Heureusement que personne n’est parfait

😢 En face d’une personne jouant la Victime

Si tu comptes aider une personne, demande-lui précisément ce qu’elle attend de toi.
Pourquoi ? Pour ne pas qu’elle lâche sa part de responsabilité. 

Ok, tu es sympa d’apporter ton aide mais il te faut doser cette gentillesse. Tu ne peux pas te retrouver à faire tout ce qu’elle te demande même si cela ne te dérange pas.

😇 En face d’un Sauveur

Remercie la personne pour sa proposition mais ne la laisse surtout pas t’envahir dans ton travail. Fixe des limites et sois clair par rapport au service que tu lui demandes.

Des échanges clairs et respectueux seront la clé pour une communication en béton !

management triangle de karpman gestion de conflits 1

L’effet miroir

Si la prise de recul ne suffit pas, c’est intéressant parfois d’endosser un rôle “miroir” : si en face de toi, tu as quelqu’un qui joue le sauveur, fais pareil ! Si quelqu’un commence à se plaindre et se victimiser, plains toi aussi !

Ca va bloquer le triangle car aucun rôle complémentaire n’est joué… 😛

Exagérer notre rôle

Amplifier exprès notre rôle, en exagérant nos mots, nos mimiques et notre attitude peut faire exploser le triangle : l’autre personne en face est censée se rendre compte du ridicule de la situation. Ou du moins en rigoler !

Maintenant je vais te donner quelques conseils pour mieux gérer les conflits au travail si tu es manager !

Le Triangle de Karpman et la gestion de conflits en management 

Le but d’un bon manager est d’éviter le plus possible ces jeux.

Et ça se travaille pour améliorer sa gestion des conflits

Quelques exemples du triangle dramatique en entreprise

Je vais te citer quelques exemples classiques de ce triangle dramatique que l’on peut trouver en entreprise :

  • Le cas le plus cliché 😂
    Le patron joue le rôle du Persécuteur, le manager celui du Sauveur et les salariés sont les Victimes. La recherche de sauveur se ferait donc auprès du manager ou auprès d’autres interlocuteurs comme les syndicats ou encore les clients.
  • un bouc-émissaire jouant le rôle de Victime dans un groupe qui le persécute, mais qui au final se complait dans ce système…
  • un client exécrable qui deviendrait alors le Persécuteur envers un employé, sauvé par son manager
  • ou le cas aussi du manager Persécuteur envers son équipe, sauvée par le ou la dirigeant(e)

Bien évidemment, au travail, on peut aussi avoir droit à des retournements de situation, ou des coups de théâtre complètement inattendus. 

triangle karpman gerer des conflits manager 2
triangle de karpman gestion de conflits manager 2

C’est hyper important de bien reconnaître quand un triangle dramatique est en train de se jouer. Car il risque de faire peser pas mal de répercussions négatives sur ton équipe ou ton entreprise :

  • Briser l’esprit d’équipe à cause des rivalités en jeu
  • Instaurer des malaises dans les relations entre collègues et équipiers, 
  • Favoriser les conflits, voire stopper toute communication
  • Freiner la productivité : toute l’énergie n’est plus utilisée à travailler mais à tenir les rôles respectifs 

☝️ Découvre les 10 erreurs de débutant en management (et comment les éviter)

Comment réagir en tant que manager ?

La première chose à faire est d’être attentif aux aux moindres expressions de tes collègues
Tu verras, au fur et à mesure tu le feras inconsciemment.

Ensuite, tu dois gérer ta communication (en te servant des bases de la communication non violente (CNV) pour mieux gérer les conflits:

  • Rester neutre dans ta posture : privilégier l’écoute et faire preuve d’empathie pour mieux comprendre la situation et les ressentis de chacun
  • Avoir une communication claire sans sous-entendus et éviter les reproches
  • Laisser de côté ses propres émotions qui nous ferait entrer ou choisir un rôle .
  • Eviter toute généralisation avec des mots comme “toujours”, “encore”, “jamais”, ou “tout le temps”
  • Rester sur du factuel et du concret, sans s’appesantir sur les ressentis et les interprétations lors des entretiens ou échanges issus de ce conflit. 

Ce n’est pas forcément facile au début…

Mais tu as désormais des clés pour mieux gérer les conflits au travail grâce au triangle de Karpman !
J’espère que cet article t’auras donné quelques pistes pour ton quotidien de manager.

Ebook

Découvre comment manager avec succès des profils différents !

Avec ce guide pas à pas sur l'ennéagramme, tu vas remotiver tes équipes et mieux comprendre ton style de management

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter

Tu pourrais également aimer :

2 réflexions sur “Le Triangle de Karpman : comment mieux gérer les conflits au travail ?”

  1. Ping : L'ennéagramme : Comment manager des profils différents ? - Smile at Job

  2. Ping : Manager débutant : les 10 erreurs à éviter ! - Smile at Job

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour mieux manager et communiquer avec des profils différents du sien !

Le guide pas à pas

LISTE D'ATTENTE

Soyez la première personne prévenue du lancement du coaching collectif en octobre 2021 !

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !