Habitudes durables : comment les adopter et s’y tenir ?

Habitudes durables
Temps de lecture : 9 minutes
Sommaire

Habitudes durables, résolutions : 2024 est là ! Et l’occasion est idéale pour répondre à ces questions : comment se fixer des bonnes résolutions ? Comment les tenir ? 

Pour ce début d’année, j’ai invité Claire Vittoux au micro de Feedback qui va te donner ses astuces pour mettre en place des bonnes habitudes à garder sur le long terme.

Pour ce début d’année, j’ai invité Claire Vittoux au micro de Feedback qui va te donner ses astuces pour mettre en place des bonnes habitudes à garder sur le long terme.

Résolutions : pourquoi a-t-on envie de les prendre ?

Les résolutions viennent d’une construction sociale liée au calendrier social. Dès qu’on bascule dans une nouvelle année, l’idée de nouveau départ revient. On part d’une feuille blanche, on peut se réinventer. 

Les médias jouent énormément aussi sur la notion de “résolutions”. Le marketing prend le relai également autour des nouvelles habitudes à adopter. Ces stimulis extérieurs renforcent donc l’envie de prendre des résolutions. 

Beaucoup arrivent à se détacher de cette construction sociale en planifiant sur plusieurs semaines et non pas sur une année complète. Par exemple, certains font faire des bilans à la rentrée en septembre ou le jour de leur anniversaire. 

Habitudes durables : pourquoi est-ce difficile de les tenir ?

Le biais d’enthousiasme

La nouvelle année signe un nouveau départ. On a tous envie de croire qu’on peut se réinventer, qu’on va être une nouvelle personne. C’est excitant, exaltant. 

Le côté collectif fait également monter l’effervescence qui t’entraîne dans ce biais d’optimisme. Tu surestimes ce que tu es capable de changer et ce que tu vas pouvoir faire en un an. 

Le biais de la motivation

Comme tu es dans un mood de renouvellement, tu vas avoir un gros boost de motivation. Sauf que la motivation ne tient pas.

Des études scientifiques ont été faites qui prouvent que la motivation va tenir quelques semaines. Mais elle commence déjà à décliner au bout de 3 semaines. 

Tu ne peux pas compter sur ta motivation pour faire des changements sur le long terme et pour tenir tes habitudes durables. Elle est comme ta pire amie.

Pourquoi ?

La motivation arrive de manière forte mais elle disparaît également très vite.

Vouloir tout faire d’un coup

De plus, de manière générale, on veut tout faire d’un coup. 

Résolutions signifient que tu veux faire plein de choses sur plein de plans différents. Tu vas donc avoir tendance à vouloir changer trop de choses en même temps.

Sauf que ton cerveau aime les habitudes réconfortantes et confortables. Il va rentrer en résistance avec le changement. 

Plus tu vas vouloir changer trop de choses en même temps, plus cela va te demander de l’effort. 

Comme ta motivation a disparu, tu restes seule avec ta discipline pour opérer tous ces changements. Il y a donc de fortes chances pour que les résolutions que tu as voulu adopter s’écroulent. Les fondations ne sont malheureusement pas assez solides.

Mon mot d’experte : le cerveau veut absolument éviter l’effort et dès qu’il peut le faire, il le fait par tous les moyens. Ton cerveau est le plus grand flemmard de la terre. 

Les habitudes durables demandent du temps

Prendre de nouvelles habitudes durables, c’est simple. Mais cela ne signifie pas que c’est facile. 

Il y a souvent cette confusion entre simplicité et facilité. Les habitudes durables demandent du temps. 

Des études scientifiques ont prouvé qu’il faut en moyenne entre 60 et 90 jours pour qu’une habitude soit durable. Et cela ne veut pas dire qu’elle devient un automatisme.

On le voit par exemple quand on demande aux enfants de se brosser les dents. Cette habitude durable demande du temps. Et c’est normal ! 

Dans un monde où tout va très vite et où on a envie que tout soit rapide, il faut savoir être patient avec soi et se rappeler sans cesse pourquoi on souhaite adopter une habitude durable, pourquoi elle mérite qu’on persévère.

Mon mot d’experte : pour résumer, pour adopter des habitudes durables, il ne faut pas en choisir trop d’un coup. Et il faut se laisser du temps. 

Comment ancrer une habitude durable sur le long terme ?

Adopter une habitude durable demande de l’organisation et de la discipline. Elles sont nécessaires pour avancer dans ses projets. 

Se focaliser sur une habitude durable à la fois

Il faut arrêter de vouloir lancer plusieurs habitudes durables en même temps. 

Pourquoi ?

Tu as un temps et une énergie limités. 

Plus tu vas vouloir changer de choses, plus elles vont te demander de l’effort. Adopter ou construire une nouvelle habitude durable demande de l’effort. 

Demande-toi : 

  • Quelle est la première habitude durable que tu veux mettre en place ?
  • Quelle est celle que tu as besoin de mettre en place, de changer maintenant pour améliorer les choses ?
  • Quel est le premier domino qui te permettra de faire tomber une partie du reste par la suite ?

Prendre l’habitude de planifier tes semaines

Planifier ses semaines est une habitude structurante qui te permet de te poser les bonnes questions. 

Pourquoi ?

Car cette habitude demande un exercice d’organisation à 360 degrés. Tu vas faire le point sur ce que tu as à faire, tu vas donc pouvoir décharger ton cerveau. 

Demande-toi ce qui est prioritaire. 

Tu vas ainsi pouvoir caser tes tâches prioritaires. 

Planifier ses semaines est donc une habitude durable et complète

Ancrer ses habitudes
Ancrer ses habitudes

Clarifier la mise en place de son habitude durable

Demande-toi ce qui se passe lorsque tu adoptes une habitude durable

Par exemple, tu peux vouloir planifier tes semaines le vendredi et adopter cette habitude. Mais cela ne suffit pas. 

Pourquoi ?

Tu peux consacrer un créneau pour planifier tes semaines. 

Mais si tu ne sais pas ce que tu vas faire concrètement pendant ce créneau, ton habitude durable ne fonctionne pas.

Tu peux également vouloir faire du sport. Mais si tu n’as aucune idée de la routine que tu vas installer, tu as plus de chance de te démotiver et de ne pas y aller. Car tu n’es pas suffisamment au clair, tu es dans le flou. 

N’hésite pas à écrire un tutoriel, un planning pas à pas de ce que tu vas faire pendant ton habitude durable

Pourquoi ?

Quand tu commences à mettre en place une habitude, mais qu’elle n’est pas encore devenue une habitude, tu as besoin de t’accrocher à des choses concrètes sans te poser de questions. 

Moins tu vas avoir de friction à installer une habitude, plus elle va être facile à mettre en place. Il faut que ce soit évident, il faut qu’il y ait un script. 

Mettre en place des triggers dans son environnement

Les triggers sont des stimulis qui vont te rappeler ton habitude durable

Par exemple, si tu souhaites lire plus de livres mais que ton premier livre est tout en haut de la bibliothèque et que tu ne le vois pas, il y a très peu de chances que tu aies envie d’aller le chercher. 

Il faut donc faire en sorte que ton environnement soit encourageant. Il doit encourager ton habitude durable

Si ton livre est posé à côté de ton canapé, tu vas être plus motivée à adopter ton habitude.

En termes d’organisation, il est important de définir tes outils de to-do list (par exemple, les pages d’accueil de ton navigateur qui s’ouvrent automatiquement). Ils rendent tes habitudes durables évidentes.

Le créneau dans l’agenda, l’alarme sur le téléphone sont des triggers, des stimulis.

Il existe tout un tas de tactiques à mettre en place. 

L’idée est de les multiplier car une tactique peut vite être oubliée par le cerveau. Il faut donc en trouver d’autres, et c’est normal. 

Mon mot d’experte : ce qui n’est pas écrit n’est pas planifié. Mais ce n’est pas parce que c’est écrit que c’est planifié. Même si tu écris une tâche ou une habitude dans ton agenda, au bout d’un moment, ton cerveau risque de la zapper. Il faut donc créer un environnement pour y penser, qui donne envie de passer à l’action.

☝️ Ici, je t’aide également à identifier ton chronotype pour maximiser ta productivité dans cet article

Mettre en place un tracker d’habitudes

Le tracker d’habitudes peut prendre différentes formes : une application, un coin dédié dans ton agenda, un calendrier. 

Le but est de trouver un endroit qui va te permettre de voir que tu as exercé ton habitude durable. Et l’idée est de ne pas casser la chaîne. 

Pourquoi cette méthode fonctionne ?

Car elle va jouer sur le côté satisfaction. De la même manière que tu rayes une tâche effectuée, tu vas mettre une croix, cocher une case lorsque tu as exercé ton habitude. 

Il y a une récompense à la clé qui fonctionne sur le cerveau. 

Comment transformer une discipline en habitude durable ?

La notion de discipline est parfois difficile à mettre en place. Passer à l’action peut être compliqué. Quelles sont les astuces pour réussir à se tenir à ses habitudes durables ?

Remettre l’habitude durable dans son contexte

Suivre son habitude durable n’est pas forcément très sexy. 

Se concentrer uniquement sur elle peut contribuer à l’oublier.

Mais si tu prends ne serait-ce qu’une demi-heure pour gagner en clarté, pour créer de la visibilité, pour être plus efficace et sereine, l’habitude durable prend tout de suite une autre teinte.

Il faut te mettre au clair avec les bénéfices qu’elle t’apporte. 

Pourquoi ?

Quand tu adoptes une habitude durable, tu connais les bénéfices mais tu ne les vois pas tout de suite. Il existe ce moment où elle te demande beaucoup d’effort. Mais tu ne vois pas encore ses bienfaits. 

Tu n’as aucune envie de la poursuivre et tu as tendance à l’abandonner. Et c’est dommage car c’est dans ce moment le plus difficile que les bénéfices se cachent. 

C’est normal de traverser des moments difficiles.

C’est normal de ne pas voir les bénéfices immédiatement. 

Une habitude durable demande du temps. Et il faut le prendre en compte. 

Il faut donc remettre du sens dans son habitude.

Mon mot d’experte : on prend souvent de nouvelles habitudes sans réellement les définir précisément. La réussite passe également par le fait de mettre au clair ses objectifs. 

☝️ Je t’ai également écrit un article sur : c’est quoi réussir sa vie ?

Adopter la règle des 5 secondes

La règle des 5 secondes est une méthode qui a été inventée par Mel Robbins, une coach américaine. 

Elle était dans une phase où elle procrastinait énormément, dans un moment inconfortable de sa vie. Elle était dans une boucle de culpabilité où elle devait effectuer des tâches qu’elle n’arrivait pas à remplir. Son estime d’elle-même était en chute libre, ce qui la motivait encore moins à passer à l’action.

Alors qu’elle était sur son canapé devant la télé, elle voit une fusée décoller et se dit : la fusée ne se pose pas la question de savoir si elle doit décoller ou pas. Juste, elle décolle. 

Elle s’inspire donc du compte à rebours de la fusée pour mettre en place sa règle des 5 secondes.

Le principe est de te dire : quand tu sais que tu dois faire quelque chose, tu enclenches un compte à rebours dans ta tête en partant de 5 et en allant jusqu’à 0.

Avant d’arriver à 0, tu te mets en action. 

C’est très important de mettre en place cette méthode avec un compte à rebours en partant de 5. 

La règle des 5 secondes est donc une aide précieuse quand tu n’as pas envie de passer à l’action. 

Comment réussir à définir des objectifs clairs et un plan d’action précis ?

Commence tout d’abord par mettre les choses à plat en mode brainstorming.

Prends du temps avec toi-même et sors ta boîte à rêves.

Première étape : écrire ses envies, ses idées

Pose noir sur blanc les envies que tu veux réaliser dans l’absolu. 

Lâche toutes tes idées sur une feuille.

Ici, la frontière entre le pro et le perso n’existe pas. 

Pourquoi ?

Tu es une seule et même personne. Il n’y a pas de toi professionnelle, ni de toi dans ta vie perso. Il y a qu’une seule toi avec des domaines de vie qui cohabitent et dans lesquels tu répartis ton temps.

Ancrer ses habitudes

Deuxième étape : sélectionner ses idées, ses envies

Demande-toi ensuite quelle teinte tu souhaites donner à ton année. 

Y a-t-il déjà des gros projets prévus ?

L’idée est de sélectionner 3 idées maximum sur lesquelles avancer. 

Ces idées ne sont pas forcément des objectifs. 

Le but est que tu avances sur ces sujets en particulier. 

Même si ton objectif n’est pas clair, le but est simplement d’avancer sur ce sujet.

☝️ Zoom également sur la méthode Pomodoro pour mieux te concentrer.

Troisième étape : réaliser un plan d’action concret

Un plan d’action concret ne correspond pas forcément à un planning complet et précis.

Le but est de te donner des objectifs de moyen, d’action.

Il faut imaginer tes objectifs de résultat et mettre en place des objectifs de moyen qui vont avec. 

Tu vas devoir rentrer dans le concret et te demander quels sont les moyens que tu vas mettre en œuvre pour avancer sur ton objectif. 

Ensuite, il faut que tu mettes en place des objectifs d’action. 

Tes objectifs de résultat doivent donc être accompagnés d’objectifs de moyen et d’objectifs d’action.

Le plus important est de pouvoir avancer régulièrement sur les objectifs qui te tiennent à cœur. Peu importe le temps qu’ils te prennent. Car il y a toujours des imprévus, des plans qui changent. 

Les recommandations de Claire sur les habitudes durables

Tu pourrais également aimer :

Manage avec succès

des profils différents !

Le guide ultra concret de 30 pages sur l'ennéagramme pour :

#MANAGEMENT

  • mieux comprendre ton profil et tes réactions
  • détecter le profil de tes collaborateurs
  • les motiver et éviter de se tromper
  • un workbook pour le mettre en pratique de suite

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés ! 

Gagne 1h par jour !

Le guide ultra concret de 17 pages pour :

#PRODUCTIVITE

  • mieux t'organiser dans ton quotidien
  • pimper son organisation avec 7 logiciels au top
  • en finir avec la réunionite
  • appliquer tout ça avec un template tout prêt

En téléchargeant le guide, tu recevras tous les mercredis matins mes conseils que je ne partage qu'à mes abonnés !